Hamon: "Marine Le Pen a toujours les mêmes obsessions, l'islam et l'immigration"

20 Avril, 2017, 02:02 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Paris - Présidentielle:

Même si aucun sondage ne suggère pour le moment un second tour entre Le Pen et Mélenchon, si ce dernier continue de monter, cela ne pourra pas être ignoré, ce qui pourrait fortement déstabiliser les marchés. "Quant à Marine Le Pen, elle travaille avec le service d'ordre du Front national", explique Guillaume Daret. Ce qui avait précipité l'élimination de l'ancien premier ministre Lionel Jospin au premier tour.

Marine Le Pen rêvait d'un match retour contre Nicolas Sarkozy et François Hollande? De quoi remettre en cause les conclusions des sondages actuels.

2 Jean-Luc Mélenchon ne sera sans doute pas présent au second tour - quoi que, sait-on jamais - mais il n'en est pas moins sur une courbe ascendante. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Après avoir longtemps devancé Jean-Luc Mélenchon de quelques petits points, le candidat officiel de la gauche s'est effondré dans la foulée des débats, passant allègrement sous la barre des 10 %. De ce fait il demeure un candidat sérieux et se maintient dans le quatuor de départ pressenti pour s'installer à l'Elysée au soir du 21 mai 2017.

La menace du second tour. En effet selon toujours les sondages, un hypothétique deuxième tour avec Marine Le Pen le verrait remporter la présidentielle avec 61% des voix.

Interrogé sur la forte progression de Jean-Luc Mélenchon, désormais au coude à coude avec François Fillon, M. Cheurfa y voit deux explications: son talent d'orateur et le fait qu'il ait réussi à convaincre une partie de l'électorat de gauche qu'il incarne le vote utile.

Une proposition "illégale et inefficace", a répondu Emmanuel Macron, pour qui Marine Le Pen est "à côté de la plaque" et fait preuve d'une "démagogie dangereuse". Cette situation serait sans doute due à l'opposition d'idée notable entre les deux candidats.

Jean-Luc Mélenchon a employé un ton plus personnel dans son SMS à Emmanuel Macron.

Dans les tout derniers jours de campagne, l'indice de participation progresse à 72% du corps électoral (+6) et parallèlement, de plus en plus d'électeurs assurent que leur choix est fait.

Cette attaque contre Marine Le Pen fait suite au durcissement du discours de la candidate d'extrême-droite, lundi, notamment sur ses propositions sur l'immigration, défendant un "moratoire immédiat sur toute l'immigration légale", qui ne durerait que "quelques semaines".

Recommande: