Intentions de vote : L'hypothèse d'un match à quatre se confirme

20 Avril, 2017, 17:02 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Crédits: Place Au PeupleCrédits: Place Au Peuple

Dans le sondage quotidien réalisé par l'institut Ifop, les intentions de vote en sa faveur sont en effet passées de 10,5% à 19% en seulement un mois.

Une "remontada" qui impressionne et qui interroge, dans un contexte de défiance envers les sondages: est-ce le programme de Jean-Luc Mélenchon qui convainc ses nouveaux soutiens ou l'image d'un candidat qui a le vent en poupe et apparaît désormais comme le meilleur espoir de la gauche?

Hollande a cependant tenu à faire la distinction entre le candidat d'extrême gauche Mélenchon avec la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, estimant qu'ils n'étaient pas " la même chose " et alertant des dangers d'une éventuelle accession au pouvoir de la présidente du Front national.

L'éditorialiste ajoute que Jean-Luc Mélenchon a "ses références idéologiques personnelles, comme Chavez, Castro, un peu Poutine".

Benoît Hamon perd encore un point et descend à 8%.

Privilégiant pendant une heure et vingt minutes de discours les attaques contre le candidat LR, au coude à coude avec lui pour la troisième place des intentions de vote au premier tour de la présidentielle dimanche prochain, M. Mélenchon lui a reproché ses " bondieuseries ".

More news: Des dizaines de substances retrouvées sur des cheveux d'enfants — Perturbateurs endocriniens
More news: L'état d'urgence rétabli au Mali pour dix jours
More news: Arrestation de 2 hommes soupçonnés de préparer un attentat "imminent" — France

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan gagne un point à 4%, devant le trotskyste Philippe Poutou à 2%.

Nathalie Arthaud et François Asselineau sont à 1%. 22% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote.

Lundi, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont participé à des rassemblements à Paris et fait la promotion de leur propre vision de la France, qui est radicalement différente.

L'hologramme de Jean-Luc Mélenchon en février 2017 lors d'un meeting à Aubervillers, en région parisienne.

68% des personnes interrogées se disent certaines d'aller voter le 23 avril, un pourcentage en hausse depuis la précédente enquête (63%), alors que l'abstention s'annonce élevée, tout comme le niveau d'indécision des électeurs.

Recommande: