Jean-Marie Le Pen dévoile son vote à la présidentielle

20 Avril, 2017, 22:32 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Le fil politique du week-end des 15 et 16 avril

François Fillon estime qu'Emmanuel Macron sera son "probable concurrent" du second tour de la présidentielle tandis que Marine Le Pen est "convaincue" d'arriver en tête du premier tour dimanche prochain. Le sondage a été réalisé les 14 et 15 avril par internet et par téléphone.

Loin derrière, le socialiste Benoît Hamon (8%) perd un point. Nicolas Dupont-Aignan est à 3%, Jean Lassalle et Philippe Poutou grimpent à 2%.

Après s'être mutuellement accusés de mensonges, François Fillon et Jean-Jacques Bourdin n'ont pas croisé le fer sur le plateau de RMC-BFMTV. 7% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote au premier tour.

Et Marine Le Pen de souligner que, dans l'hypothèse d'un second tour face à Emmanuel Macron, elle fait mieux que François Fillon.

More news: Présidentielle : l'écart se resserre au sein du quatuor de tête
More news: Attentat déjoué. Ce que l'on sait
More news: Bastia-OL: le groupe de supporters Bastia 1905 se met en sommeil

Jean-Luc Mélenchon a affirmé mardi qu'il ne souhaitait sortir ni de l'Europe ni de l'euro, enjoignant ses détracteurs à faire preuve d'"un peu de sérieux" sur le sujet, lors d'un meeting à Dijon retransmis par hologramme dans six autres villes.

Bernard Cazeneuve estime in fine que les Français auront à faire un choix qui "n'a pas de précédent récent" notamment parce que "jamais les menaces qui pèsent sur notre pays n'ont été aussi élevées" et parce que "jamais auparavant la rupture avec notre modèle social, avec notre ancrage européen, avec la fidélité aux alliances qui ont garanti notre sécurité depuis 70 ans, n'avait paru possible", appelant les électeurs "à bien mesurer ces enjeux et ces risques".

Lundi, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont participé à des rassemblements à Paris et fait la promotion de leur propre vision de la France, qui est radicalement différente. Dans la nouvelle étude publiée ce lundi, le candidat du mouvement En Marche maintient son statut de favori avec 22% des intentions de vote au premier tour.

Les scores diffusés à 20 heures ne sont en effet que des résultats partiels: les instituts de sondage envoient des agents dans les bureaux de vote qui ferment à 18 heures pour assister au dépouillement, font remonter les chiffres à leurs supérieurs, lesquels en tirent des estimations au niveau national.

Recommande: