La polémique ne se calme pas — Real-Bayern

20 Avril, 2017, 17:22 | Auteur: Lucien Wathelet
  • Ligue des champions Manuel Neuer la muraille du Bayern

Le Real est venu à bout du Bayern en prolongation (4-2) grâce à un triplé de Ronaldo, qui a atteint puis dépassé la barre des 100 buts en C1, tandis que l'Atletico a été solide à Leicester (1-1) en quart de finale retour.

Avec cette qualification, le club de la principauté est la première équipe française à atteindre pour la quatrième fois le dernier carré de la compétition. Les Bavarois ont globalement dominé la rencontre, mais ne sont parvenus à ouvrir le score qu'à la 53ème minute, un pénalty de Robert Lewandowski suite à une faute sur Arjen Robben.

More news: Corée du nord: l'avertissement du vice-président US
More news: Une "action violente et de manière imminente sur le territoire national" — France
More news: Macron adversaire de Fillon, Le Pen tacle Mélenchon (vidéo)

Ce tour de force lui a évidemment valu les éloges de son coach Zinedine Zidane, qui avait fait de la gestion du Portugais sur le plan physique un des chevaux de bataille de cette saison. L'expulsion dans la foulée de Vidal (84) a cependant porté un coup au moral des Allemands. "Je donne toujours le meilleur de moi", a-t-il souhaité au micro d'Antena 3. "Je ne dis pas qu'avec un autre arbitre, on se serait qualifié, je dis juste qu'il y a eu trop d'erreurs", a pesté l'entraîneur du Bayern. Entre les deux buts hors-jeu de Cristiano et le deuxième avertissement à Vidal, je ne peux pas être content. En quart de finale de Ligue des champions, on doit avoir un arbitre de meilleure qualité. Jusqu'à la maligne tête de Saul Niguez. Déjà opéré à ce pied il y a trois semaines, le gardien du Bayern Munich devra sans doute mettre un terme à sa saison.

A 32 ans, on critiquait ses statistiques en déclin? Sauf que d'un signe de la main, Cristiano Ronaldo a fait comprendre à son banc de touche qu'il était hors de question qu'il quitte la pelouse. Au panthéon des buteurs.

Recommande: