Le Pen durcit le ton — Présidentielle française

20 Avril, 2017, 22:21 | Auteur: Sebastien Chopin

La dynamique continue enregistrée par Jean-Luc Mélenchon depuis un mois connaît un coup d'arrêt.

Avec 25 % d'intentions de vote, le candidat du mouvement En Marche! prend un point en une semaine et devance la candidate FN, à 22 %, inchangée, selon les calculs de cette enquête pour France Télévisions/L'Emission Politique. En cinquième position, le socialiste Benoît Hamon, sur une pente déclinante depuis plusieurs semaines, perd un demi-point à 7,5 %. 89% des électeurs de Marine Le Pen indiquent que leur choix définitif est désormais établi (=), tout comme 76% (+5) de ceux de François Fillon, 72% (+4) de ceux d'Emmanuel Macron, 53% (-3) de ceux de Benoît Hamon. Marge d'erreur de 0,9 à 2 points. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l'interviewé (e), ainsi que vote au 1er tour de l'élection présidentielle de 2012 pour les intentions et les motivations de vote et la sûreté de choix.

Le candidat de Debout la France (DLF) Nicolas Dupont-Aignan tiendra au même moment, à quelques encablures au Cirque d'Hiver, un grand meeting de fin de campagne. Deux facteurs peuvent expliquer ce phénomène: d'une part une progression importante de la participation potentielle qui pourrait être préjudiciable au candidat LR; d'autre part, la crainte d'un second tour Le Pen-Mélenchon favorise un vote utile pour Emmanuel Macron, y compris chez les sympathisants LR.

Sa bête noire, Jean-Luc Mélenchon, qui a réussi à le rattraper dans les intentions de vote grâce à une campagne atypique sur les réseaux sociaux et sur le terrain, s'exprimera lui en premier.

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France insoumise, troisième, obtiendrait 19,5% des voix.

Marine Le Pen a quant à elle prononcé lundi soir un discours offensif aux accents identitaires dans une grande salle de concert parisienne. Nathalie Arthaud est créditée de 0,5% des intentions de vote (-0,5 point), comme François Asselineau (-0,5 point) et Jean Lassalle.

Le candidat d'En Marche! met les bouchées doubles alors que Marine Le Pen a redoublé ses attaques à son encontre samedi à Perpignan.

Décidé à troubler la bataille pour le second tour, Jean-Luc Melenchon qui s'est hissé au coude-à-coude avec lui dans les derniers sondages, lui a promis une veste électorale cousue main, en référence à une affaire de costumes de luxe offerts par un avocat à la réputation sulfureuse. Quant à Marine Le Pen l'écart serait dû en revanche au phénomène du "tout sauf Marine le Pen " dans une attitude de crainte d'un nationalisme déviant. Échantillon de 1 002 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus comprenant un échantillon de 904 inscrits sur les listes électorales. Bien qu'à interpréter avec prudence puisqu'elle n'est que d'un point, cette baisse des intentions de vote en faveur de François Fillon peut s'expliquer par deux facteurs.

Recommande: