Macron adversaire de Fillon, Le Pen tacle Mélenchon (vidéo)

20 Avril, 2017, 17:07 | Auteur: Gerard Affre
  • FILLON CONVAINCU DE BALAYER LES PRONOSTICS ET LES

François Fillon avait, lui, été informé de "risques avérés" d'attentat contre sa campagne.

"Politiquement, je préférerais. [Emmanuel Macron], c'est le plus caricatural, il crée avec moi le clivage le plus net".

L'indice de participation est évalué à 72 % du corps électoral, en progression de quatre points en une semaine, tandis que 72 % des électeurs ayant exprimé une intention de vote assurent que leur choix est fait (+ 2).

Ses propos partagés "en privé" ont été relevés par Pauline de Saint-Rémy, journaliste sur les ondes de RTL pour l'émission "Les confidentiels RTL".

Dans l'hypothèse d'un second tour Macron-Le Pen, l'ex-ministre de l'Economie battrait la présidente du Front national, avec 60,5% des voix, contre 39,5%. "Je ne veux pas revivre un '21 avril 2002'* et je ne veux surtout pas avoir à choisir entre François Fillon et Marine Le Pen", a-t-elle ajouté. Le candidat de La France insoumise a enjoint ses détracteurs à "un peu de sérieux" sur cette question, lors d'un meeting à Dijon, retransmis par hologramme dans six autres villes françaises. François Fillon perd lui aussi 1 point à 19 % des intentions de vote, toujours à égalité avec Mélenchon, avec un socle électoral solide: 81 % de ses électeurs potentiels sont sûrs de leur choix. "Mais, à moins d'une semaine du premier tour de la présidentielle, le résultat a rarement été aussi indéfini", décrit "Aujourd'hui en France", notant que la fameuse cristallisation du vote, cette phase où l'incertitude se transforme enfin en certitude, tarde à s'opérer. "L'abstention, premier parti de France?" se demande "Aujourd'hui en France", précisant que le premier tour de la présidentielle pourrait être marqué par un triste record, celui de l'abstention. A moins que la menace d'être doublé par Jean-Luc Mélenchon dans la dernière ligne droite ait accéléré l'idée d'un vote utile en sa faveur? Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

La quatuor de tête des sondages toujours dans un mouchoir de poche. Emmanuel Macron n'obtiendrait que 19,8% des voix.

Attaqué par ses concurrents sur sa volonté d'appliquer immédiatement son "plan B" consistant à sortir des traités européens avec les pays qui souhaitent accompagner la France, Jean-Luc Mélenchon s'est dit "sûr" de parvenir à négocier une modification des traités.

Outre les intentions de vote, le sondage BVA-Salersforce fournit des éléments concernant le taux de sûreté du vote.

Le conservateur François Fillon, longtemps plombé par ses ennuis judiciaires - il a été inculpé notamment pour détournement de fonds publics, une première pour un candidat majeur à la présidentielle -, et le champion de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon les talonnent de près (presque à 20%). Benoît Hamon reste le cinquième homme de ce premier tour de la Présidentielle. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégorie d'agglomération.

Recommande: