Macron et Le Pen consolident leur avance — Présidentielle

20 Avril, 2017, 15:03 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Capture BFMTV.                 - Capture BFMTV

Le candidat de La France insoumise a enjoint ses détracteurs à "un peu de sérieux" sur cette question, lors d'un meeting à Dijon, retransmis par hologramme dans six autres villes françaises. Face à François Fillon l'écart serait encore plus important avec 65% des intentions de vote et face à Jean-Luc Mélenchon il remporterait l'élection avec 57%. Certains disent même que là est le danger pour le plus jeune des postulants à l'Élysée: se laisser enfermer dans un second tour pour ou contre la participation à l'euro et à l'Europe, en somme une sorte de référendum sur le Frexit avant l'heure, piège dans lequel Marine Le Pen se fera une joie de chercher à l'enfermer.

Au second tour, dans la seule configuration testée, Emmanuel Macron battrait Marine Le Pen avec 60,0% des suffrages contre 40%. Selon ce sondage, 51% des gendarmes s'apprêteraient à voter pour Marine Le Pen, contre 22,5% des Français - soit plus deux fois plus. Gare au faux pas avant vendredi minuit, fin officielle de la campagne!

Mais entre-temps, Jean-Luc Mélenchon a poursuivi son ascension dans les sondages. Emmanuel Macron gagne un point à 65% des intentions de vote. Le premier, ancien frondeur au sein de feu le PS, n'est pas loin de penser que Jean-Luc Mélenchon a raison de vouloir mener une dure explication avec l'Allemagne d'Angela Merkel - au risque de l'impuissance, comme Hollande, ou de la rupture? Elle reprend un point et si elle est toujours devancée par Emmanuel Macron, comme lui, elle prend du champ avec ses deux poursuivants immédiats.

Qu'on en juge et, surtout, qu'on en prenne conscience, c'est-à-dire que notre conscience se réveille enfin face à ce vote qui annonce, si l'on y prend garde, une société remplie de violence, d'affrontements, de haine, d'incapacité à se rappeler d'où elle vient et à imaginer où elle va ainsi que ce qu'elle a, le tout avec des personnages qui flattent les bas instincts d'une populace avide de s'en prendre à l'autre et, dans une orgie populiste et démagogique, annoncent avec délectation, la grande jacquerie de la foule contre le peuple.

More news: "Foot - Ligue des champions /Real-Bayern: "Ancelotti stigmatise " une série d'erreurs " d'arbitrage
More news: Nantes : retour sur le meeting de Jean-Luc Mélenchon
More news: Julia Roberts, plus belle femme de l'année

PARIS, 20 avril (Reuters) - Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote en vue du premier tour de la présidentielle française devant Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon se situant légèrement en retrait, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions publié jeudi, à trois jours du scrutin.

Le socialiste Benoît Hamon, cinquième, perd un point à 7,5 % des voix.

Ainsi, sur les 11 601 personnes de l'échantillon, 8 274 se déclarent certaines d'aller voter et expriment une intention de vote. Philippe Poutou est toujours crédité de 1,5% des suffrages. Nathalie Arthaud est créditée de 0,5% des intentions de vote (-0,5 point), comme François Asselineau (-0,5 point) et Jean Lassalle.

Recommande: