Meeting de Jean-Luc Mélenchon ce mardi soir à Dijon

20 Avril, 2017, 16:46 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Marine Le Pen lors d'un meeting à Perpignan le 15 avril 2015

Attaqué par ses concurrents sur sa volonté d'appliquer immédiatement son plan B consistant à sortir des traités européens avec les pays qui souhaitent accompagner la France, Jean-Luc Mélenchon s'est dit "sûr" de parvenir à négocier une modification des traités.

Un an après son élection. Grâce à ses hologrammes, Jean-Luc Mélenchon espère à nouveau créer l'événement et délivrer un discours fort devant plus de 30 000 personnes au total.

Au milieu de la centaine de nom inscrite au bas de la lettre, on retrouve logiquement Jacques Généreux, coordinateur du programme de Jean-Luc Mélenchon, mais aussi de nombreux membres du collectif Les Économistes atterrés, opposés au libéralisme. Dorénavant largué par le peloton de tête, le candidat socialiste Benoît Hamon reste stable, à 8% des intentions de vote.

Le ministère de l'Intérieur "avait renforcé la sécurité à Montpellier" où François Fillon tenait meeting vendredi et des craintes entouraient son meeting à Nice lundi, selon des sources au sein du parti de droite "Les Républicains".

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan gagne un point à 4%, devant le trotskyste Philippe Poutou à 2%.

More news: La Juve, elle, interdit le miracle pour le Barça — Ligue des champions
More news: Arrestation de 2 hommes soupçonnés de préparer un attentat "imminent" — France
More news: L'actualité politique dope les audiences de RTL, France Inter, Franceinfo et RMC

Le centriste Jean Lassalle et François Asselineau sont chacun à 1% des intentions de vote, la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud à 0,5%. Benoît Hamon, pris en étau entre Emmanuel Macron et le leader des Insoumis, a dévissé dans les sondages. A l'automne dernier, il est nommé dans l'organigramme de campagne de la candidate Marine Le Pen pour 2017.

73% des électeurs se disent à présent sûrs de leur choix.

La candidate du FN est en baisse d'un point tandis que son rival d'EnMarche est stable. François Fillon avait, lui, été informé de "risques avérés" d'attentat contre sa campagne.

Si Marine Le Pen était qualifiée pour le second tour, elle ne serait pas en mesure de l'emporter.

Recommande: