Montpellier : l'hologramme de Jean-Luc Mélenchon en meeting

20 Avril, 2017, 01:19 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Mélenchon fera-t-il mieux qu'en avril 2012 place du Capitole à Toulouse

"Avec les voix de gauche, logiquement, Emmanuel Macron sera le favori".

Le ministère de l'Intérieur "avait renforcé la sécurité à Montpellier" où François Fillon tenait meeting vendredi et des craintes entouraient son meeting à Nice lundi, selon des sources au sein du parti de droite "Les Républicains". Et comme à son habitude, le candidat de la France insoumise mise sur la technologie pour se démarquer des autres candidats.

Marine Le Pen et François Fillon sont également visés sur la crédibilité de leurs propositions en matière de sécurité, tandis que sur les questions diplomatiques, il voit chez les candidats un "même mélange de fascination à l'égard de l'autocratie, de complaisance à l'égard du régime syrien" et "de remise en cause des alliances contractées par la France en vue d'assurer sa sécurité".

Ce " message de rassemblement " sonne comme une réponse indirecte à Marine Le Pen, qui a délivré un de ses discours les plus durs samedi à Perpignan, s'en prenant particulièrement à M. Macron. Face à lui, le candidat du PS Benoit Hamon continue de perdre du terrain en étant crédité de seulement 8% des intentions de vote en perdant un point par rapport à la dernière vague.

Cinq hypothèses de second tour ont été testées. Emmanuel Macron arriverait troisième avec 20,32 % et Jean-Luc Mélenchon suivrait à 18,66 %. Mot d'ordre: achever la campagne dans "la joie, l'intelligence et la bonne volonté", car "ce n'est pas parce qu'on est fâchés que l'on doit être fachos".

La faconde de ce vétéran de la politique française, adepte des vestes col Mao, lui vaut de crever l'écran sur le net où sa chaîne YouTube le place en tête des politiciens français et ses traits d'esprit sont suivis par plus d'un million d'abonnés sur Twitter.

Avec, à quatre jours du premier tour, un objectif qui est le fil rouge de tous ses rendez-vous: convaincre en expliquant, en faisant de la pédagogie... sans s'interdire d'égratigner ses adversaires: Marine Le Pen et François Fillon surtout; Emmanuel Macron beaucoup; mais aussi Jean-Luc Mélenchon.

François Fillon contre Marine Le Pen, cette affiche semblait la plus probable fin novembre 2016, après la victoire de l'ancien Premier ministre à la primaire de la droite. "Nous avons pensé lui montrer qu'il existe d'autres îles en France, et dont on peut même faire le tour en bateau", a ironisé le timonier Mélenchon, au départ du navire.

Pour ses partisans, la percée ces dernières semaines de Jean-Luc Mélenchon, personnalité très clivante, pourrait jouer en sa faveur, en remobilisant les électeurs de droite. Seuls 30% des sondés disent qu'ils s'abstiendront, et 73% se disent certains de leur candidat.

A quelques jours de la présidentielle, je voudrais intervenir une dernière fois pour signaler la responsabilité qui pèse sur les épaules de B. Hamon et, à travers lui, sur ce qu'il reste du PS. On ne sait pas encore qui, du quatuor de tête - Le Pen, Macron, Fillon, Mélenchon - fournira les deux prétendants à l'Elysée.

Recommande: