Pourquoi Trump a félicité Erdogan sans réserve — Référendum en Turquie

20 Avril, 2017, 20:28 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Selon les observateurs internationaux Recep Tayyip Erdogan a bénéficié de conditions privilégiées pour faire campagne

Mais les deux principaux partis de l'opposition ont dénoncé des "manipulations" et annoncé leur intention de demander le recomptage des voix.

En cause, la décision du YSK de considérer comme valides les bulletins non marqués du sceau officiel des autorités électorales. Cette décision, prise à la dernière minute, concerne trois millions de bulletins de vote, soit plus de deux fois le nombre de voix d'avance (1,25 million) du "oui", qui l'a emporté avec 51,4% des suffrages, selon des résultats préliminaires.

Le président américain "a parlé aujourd'hui avec le président turc Recep Tayyip Erdogan pour le féliciter de sa récente victoire au référendum", a indiqué la Maison-Blanche dans un communiqué.

Le score serré du scrutin de dimanche traduit les divisions de la société turque.

" Non seulement la réforme constitutionnelle proposée confère des pouvoirs autoritaires au Président Erdoğan, mais elle perturbe également l'équilibre démocratique des pouvoirs en Turquie ", a regretté Guy Verhofstadt, chef de file de l'ALDE, qui dénonce également la répression et les arrestations de journalistes lors de la campagne".

Du fait de cette victoire, Recep Tayyip Erdogan pourrait théoriquement demeurer président de la République turque jusqu'en 2029.

Dans leurs conclusions, les observateurs de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe estiment que les deux camps n'ont pas été placés sur un pied d'égalité. Les observateurs européens ont aussi critiqué les conditions dans lesquelles le vote s'est déroulé.

Mais le président Erdogan a balayé ces observations. "La mentalité de croisés de l'Occident et de ceux qui, chez nous, la servent, nous a attaqués!", a-t-il dit.

Le chef de l'Etat turc a en outre dit son espoir de voir le parlement envisager un rétablissement de la peine de mort, mesure qu'il approuverait.

La déclaration de TUSIAD a également appelé à des relations plus étroites avec l'UE sur des questions telles que les droits de douane, les médias et la liberté d'Internet, la coopération en matière de la sécurité visant les réfugiés, les voyages sans visa, une solution politique en Chypre et une solution à la guerre en Syrie.

Dans la foulée, Donald Trump et Recep Tayiip Erdogan ont "évoqué l'action des États-Unis en réponse à l'usage par le régime syrien d'armes chimiques", faisant ainsi référence aux missiles tomahawks tirés sur la base militaire syrienne de Al-Chaayrate. Le rapporteur sur la Turquie Kati Piri (groupe socialiste) préfère retenir du référendum de dimanche " les millions de citoyens turcs qui partagent les mêmes valeurs européennes et qui ont choisi un avenir différent pour leur pays ". La Commission européenne appelle la Turquie à une "enquête transparente" sur les irrégularités présumées dénoncées par l'opposition.

Recommande: