Real Madrid : Quand Sergio Ramos assure la défense de Cristiano Ronaldo !

20 Avril, 2017, 18:09 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Ligue des champions l'Atlético de Carrasco en 1/2 finale

La pilule est difficile à avaler pour les Bavarois. Les hommes de Zinedine Zidane reçoivent le Bayern Munich à Santiago Bernabéu, pour le compte des quarts de finale retour de Ligue des Champions. Un match digne des grandes soirées européennes, sauf concernant l'arbitrage.

Il connaîtra, c'est vrai, la quatrième demi-finale de son histoire (1994, 1998, 2004) du 2 au 10 mai prochain. D'abord sur l'expulsion injustifiée d'Arturo Vidal alors que tout restait à faire (1-2, 84e) et sur le hors-jeu flagrant lors du deuxième but madrilène (2-2, 104e).

Pour le milieu de terrain chilien expulsé, le constat est clair: le Bayern s'est fait voler. "Quand on met six buts en deux matches, on mérite de passer tranquillement". "Un vol comme ça ne peut arriver en Ligue des Champions ", a accusé le Chilien". On tenait le match à 1-2, ils avaient peur et l'arbitre a commencé son show. Pourquoi ce M. Kassaï, un mois après M. Aytekin, triste arbitre allemand de Barcelone-PSG? "Vous savez, gagner à Madrid a l'issue du temps réglementaire, ce n'est pas quelque chose de facile". D'où un sentiment de revanche: après son premier but mardi, le natif de Madère a mis son doigt sur sa bouche, comme pour intimer le silence à ses détracteurs. Marcelo a été tout bonnement le plus galactique des madrilènes, impeccable pour couper les transmissions défensivement et se muant presque en numéro 10 pour porter l'estocade finale et achever le Bayern de sa passe décisive pour le triplé de Ronaldo. "Il y a trop d'erreurs en ce moment". "Quand il ne marque pas, on a envie de dire de temps en temps: "qu'est ce qui lui arrive?", a rappelé mardi le technicien français. "Je ne parle jamais des arbitres, je n'en parlerais pas aujourd'hui". "Je lui ai dit bon travail", a-t-il ironisé. Il l'a démontré ce soir, il a marqué trois buts.

"Interrogé en zone mixte à la fin de la rencontre sur la réaction de Gérard Piqué, Sergio Ramos n'y est pas allé par quatre chemins et a invité le Blaugrana son match face au Paris Saint-Germain". Un match au cours duquel le Barça avait bénéficié de nombreuses erreurs d'arbitrage pour opérer sa remontada.

Recommande: