Retour sur le meeting de Jean-Luc Mélenchon au Zénith

20 Avril, 2017, 17:27 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Jean-Luc Mélenchon candidat de La France insoumise à la présidentielle lors d'une meeting de campagne à Deols dans le centre de la France le 2 avril 2017

"Jamais nous ne ferons le cadeau aux criminels de nous diviser devant eux, ils ne nous impressionnent pas, nous n'avons pas peur", a lancé le cofondateur du Parti de gauche crédité d'environ 19 % des intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle mais qui serait devancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Les trois candidats seront à Nantes ce mardi et mercredi.

Jean-Luc Mélenchon avait d'ailleurs déjà utilisé cette technique lors d'un meeting le 5 février dernier. Au meeting de Zénith, ils étaient au moins 3 500 à 4 000 personnes rassemblées pour écouter l'hologramme de Jean-Luc Mélenchon dont 500 sympathisants massés à l'extérieur de la salle qui avait accueilli Benoit Hamon pour meeting en chair et en os du candidat PS début avril.

Jean-Luc Mélenchon tient un meeting à Dijon, doublé de six hologrammes aux quatre coins de la France, dans lequel il doit détailler comment il entend gouverner s'il est élu président.

Donné dans les sondages dans le carré de tête au premier tour de la présidentielle, même si sa spectaculaire dynamique semble avoir atteint un palier ces derniers jours, le candidat de La France insoumise entend encore une fois frapper les esprits sur la forme comme sur le fond.

Charlotte Girard, co-responsable du programme de La France insoumise, "l'Avenir en Commun ", s'est confiée à la rédaction de Ouest-France.

"Il n'y a pas beaucoup de candidats qui peuvent réunir plus de 30.000 personnes un jour de semaine", a affirmé son directeur de campagne, Manuel Bompard.

Recommande: