Sondage: Macron et Le Pen à égalité, Fillon progresse

20 Avril, 2017, 01:15 | Auteur: Gerard Affre
  • Les manifestants se sont rassemblés place Saint Sernin à Toulouse

Alors que les enquêtes d'opinion montrent un resserrement des positions en tête et soulignent la part importante d'indécision de l'électorat, la gestion du sprint final sera cruciale. Gare au faux pas avant vendredi minuit, fin officielle de la campagne!

Favoris des sondages mais en position encore précaire, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se répondent lundi à quelques heures d'intervalle en meetings à Paris, lançant une dernière semaine décisive avant le premier tour de la présidentielle. L'ancienne dirigeante de la CFDT Nicole Notat viendra exprimer son soutien. "J'aborde cette dernière semaine avec beaucoup de gravité, beaucoup de préoccupations pour notre pays, avec une volonté de l'emporter, mais en même temps extraordinairement conscient de la gravité de la situation", a-t-il déclaré ce lundi sur BFM-TV".

Ce "message de rassemblement" sonne comme une réponse indirecte à Marine Le Pen, qui a délivré un de ses discours les plus durs samedi 15 avril à Perpignan.

Sa réunion pourrait être perturbée par des collectifs qui ont dit prévoir plusieurs "actions" avant le meeting. En stagnation, voire en léger recul et talonnés par Jean-Luc Mélenchon et François Fillon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen chercheront à recréer une dynamique porteuse.

Force est de constater que le candidat de la France insoumise a mis l'innovation au cœur de sa campagne.

Le candidat de la droite François Fillon croit toujours à une victoire "qui surprendra tout le microcosme".

Cette campagne hybride permet à Jean-Luc Mélenchon de susciter un engouement notable: preuve en est la réussite de sa marche entre République et Bastille le 18 mars, mais aussi sa forte présence numérique tout au long de sa campagne, générant un fort engagement de ses publications Facebook notamment.

François Fillon lors d'un meeting à la Porte de Versailles à Paris, dimanche 9 avril.

Après son meeting mardi soir à Dijon retransmis dans six autres villes par hologrammes, Jean-Luc Mélenchon se rendait mercredi dans le Jura pour une visite du site de production "Trivolution" du groupe coopératif Demain. Le candidat du mouvement En Marche doit encore passer à l'offensive, d'autant plus que les électeurs de gauche qui avaient voté pour Hollande sont de moins en moins sûrs de donner leur voix à Macron (en baisse, 45%). Face à lui, le candidat du PS Benoit Hamon continue de perdre du terrain en étant crédité de seulement 8% des intentions de vote en perdant un point par rapport à la dernière vague.

Recommande: