Syrie. L'attaque contre un convoi a fait 126 morts

20 Avril, 2017, 23:36 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Syrie: l'évacuation de 4 villes assiégées a commencé

Que s'est-il passé pour qu'un accord, scellé entre le Qatar, soutien de la rébellion, et l'Iran, allié du régime, visant à libérer des Syriens de villes assiégées, tourne au carnage avec un bilan de 126 personnes tuées, dont 68 enfants?

Mais ces milliers de personnes étaient restées bloquées près d'Alep (nord) sans pouvoir atteindre leur destination finale, en raison de désaccords entre les parties adverses. Il s'agit d'un nouveau bilan fourni dimanche par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, qui s'attend à ce qu'il s'alourdisse.

Quelque 5000 personnes de Foua et de Kafraya, des localités assiégées depuis deux ans par les rebelles syriens dans la province d'Idleb (nord-ouest), avaient été évacuées vendredi.

C'est à bord de ces bus que 7.000 personnes avaient été évacuées vendredi de Foua et Kafraya, deux localités loyalistes assiégées par les rebelles, en vertu d'un accord qui a permis l'évacuation simultanée de deux localités rebelles assiégées par le régime.

La télévision d'Etat a imputé aux "groupes terroristes" (terme utilisé par le régime pour désigner rebelles et djihadistes radicaux) la responsabilité de cet "attentat à la voiture piégée". D'autres sont des rebelles qui gardaient les bus et des travailleurs humanitaires.

More news: Un ordinateur "contenant des données de campagne" de Fillon volé à Lille
More news: Nintendo a vendu 2,4 millions de Switch selon SuperData
More news: Retour décevant pour Dix pour cent — Audiences

Mais l'influent groupe rebelle Ahrar al-Cham a nié toute implication des insurgés.

"La France condamne fermement l'attentat qui a coûté la vie à des dizaines de civils, parmi les lesquels de nombreux enfants, samedi 15 avril, à al Rachidin (Alep-ouest), en Syrie", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Simultanément, les personnes évacuées de Madaya et Zabadani devaient se rendre dans la province rebelle d'Idleb, au nord-ouest.

"Des bus transportant des personnes évacuées des quatre villes syriennes ont repris leur route vers leurs destinations finales", a déclaré samedi soir à l'AFP le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane. Les habitants de Foua et de Kefraya, les deux villages chiites assiégés, sont en souffrance dans le quartier de Rachidine. "Ses auteurs ont fait preuve d'une indifférence éhontée pour la vie humaine", s'est-il emporté.

"Le pape François a appelé dimanche à la paix au Moyen-Orient et en Syrie, pays " martyrisé " et victime d'une guerre " qui ne cesse pas de semer horreur et mort", dans sa traditionnelle bénédiction " Urbi et Orbi ".

Tabqa est un verrou clé sur la route menant à Raqa, capitale autoproclamée de l'EI en Syrie et véritable objectif des Forces démocratiques syriennes (FDS) -alliance de combattants kurdes et arabes. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Recommande: