Trois joueurs ont porté plainte, une enquête ouverte — Incidents Bastia-Lyon

20 Avril, 2017, 19:45 | Auteur: Lucien Wathelet
  • Bastia-OL

Une fois la décision prise de mettre fin à la rencontre après un nouvel envahissement de la pelouse à la mi-temps, les joueurs lyonnais ont regagné leur bus et l'aéroport de Bastia. Une version contestée par le Corse.

Jean-Michel Aulas a vécu "une après-midi cauchemardesque". Les peines encourues pourraient aller de 3 à 5 ans d'emprisonnement même si la justice pourrait se montrer plus clémente puisque aucune ITT n'a été constatée, les joueurs touchés ne souffrant que "d'excoriations, d'hématomes et de griffures", a précisé le procureur.

More news: Cristiano Ronaldo, ses victimes passent aux aveux — LdC
More news: Présidentielle : Macron et Le Pen consolident leur avance
More news: Nouvelle tentative (ratée) de tir de missile en Corée du Nord

Il a également confirmé sa plainte et assure qu'il n'est pas fautif dans cette histoire: "Je confirme la plainte pour dénonciation calomnieuse". " Sur l'antenne de la radio, Anthony Agostini a lui donné une autre version de l'altercation avec le Portugais, accusé par certains supporters corses de les avoir provoqué: " A la mi-temps, je suis allé voir calmement Anthony Lopes pour lui demander de se calmer et de ne pas chauffer les esprits.

Les trois joueurs lyonnais Anthony Lopes, Mathieu Gorgelin et Jean-Philippe Mateta ont porté plainte contre X pour violence en réunion dans une enceinte sportive, suite aux violentes échauffourées qui ont entaché Bastia-Lyon dimanche, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Bastia. Jordan Ferri, lui aussi pris à partie, n'a pas souhaité porter plainte. Une enquête a été ouverte dimanche et a été confiée à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP).

Recommande: