"Trop, c'est trop", déplore la présidente de la LFP — Incidents Bastia-Lyon

20 Avril, 2017, 20:14 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Les Bastiais se sentent au fond du trou...

Mais en attendant de connaître le sort qui sera réservé au SC Bastia par la commission de discipline de la LFP, le club corse a tenu à prendre les devants en publiant un communiqué annonçant des premières mesures. Et c'est pour cette raison qu'une "enquête en flagrance pour violences " a été confiée à la Direction départementale de la sécurité publique, qui se chargera donc d'une partie des probables sanctions. Le club regrette que ce match comptant pour la 33ème journée n'ait pas pu aller jusqu'à son terme mais respecte la décision de la LFP et de ses officiels. A la mi temps, d'autres débordement avaient provoqué l'arrêt de la rencontre. Elle a rapidement dégénéré en de nouvelles échauffourées qui ont duré moins d'une minute.

Vers 17h30, une réunion avait été organisée entre les deux capitaines, le Lyonnais Maxime Gonalons et le Bastiais Yannick Cahuzac, les deux présidents de clubs Pierre-Marie Geronimi et Jean-Michel Aulas, l'arbitre de la rencontre Amaury Delerue, le délégué de la Ligue de football professionnel (LFP) et la préfecture, a constaté un journaliste de l'AFP. "Il ne faut pas avoir la grippe quand tu vas venir à Bastia, ni la gastro car cela va se régler comme d'habitude, comme des hommes, comme des Corses".

More news: FRANCE 2017--Les écarts se resserrent entre Le Pen, Macron et Fillon-Opinionway
More news: Fillon et Mélenchon se rapprochent de Macron et Le Pen — Sondage
More news: Monaco en demies avec un Mbappé de folie — Ligue des champions

Le Sporting Club de Bastia réunit, d'ores et déjà, tous les éléments nécessaires afin de prendre les mesures fortes et adéquates qui s'imposent suite à ces incidents.

Recommande: