Turquie: la demande d'annulation du référendum a été rejetée

20 Avril, 2017, 15:08 | Auteur: Nathanaël Gerin

Abidjan, 18 avr (AIP)-Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, en saluant la décision historique du peuple turc, a appelé les observateurs internationaux et les pays étrangers à respecter les résultats du référendum tenu dimanche en Turquie.

La campagne s'est déroulée dans des conditions inéquitables, a déclaré une mission commune d'observateurs de l'OSCE et du Conseil de l'Europe.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a savouré hier sa victoire à un référendum sur l'extension de ses pouvoirs, un scrutin dont le résultat est contesté par l'opposition.

Trump a remercié son interlocuteur pour son soutien à l'action américaine en Syrie et les deux hommes ont par ailleurs convenu de l'importance que le président syrien Bachar el-Assad rende des comptes. Approuvé d'une courte majorité, avec un peu plus de 51% des voix en faveur du "oui", le référendum a été critiqué par les observateurs européens et les partis d'oppositions, qui ont déposé des recours. Et ils ont annoncé leur intention de demander le recomptage des voix.

Erdogan a aussi évoqué l'organisation d'un référendum pour décider de poursuivre ou non les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE: "Ils nous font attendre à la porte de l'Union européenne depuis 54 ans, n'est-ce pas?"

Alors que le pouvoir turc hésitait entre ses velléités occidentales (candidature à l'Union Européenne, intégration dans l'Otan) et sa politique néo-ottomane, au Moyen-Orient, la tournure des événements consolide la démarcation avec l'Occident, sans accréditer le néo-ottomanisme. "(...) Nous pourrons aller au-devant de notre peuple, et nous obéirons à sa décision", a lancé M. Erdogan, sans avancer de date pour une éventuelle initiative de ce type.

More news: Présidentielle 2017. 5 Sondages du jour: Emmanuel Macron toujours vainqueur
More news: Mélenchon promet à François Fillon une "veste électorale cousu main"
More news: Reprise poussive pour Andy Murray, à Monte-Carlo — Tennis

"Le référendum nous donne une importante leçon sur l'état de la démocratie, non pas juste en Turquie, mais aux Etats-Unis, en Europe et au-delà", affirme le commentateur Uri Friedman lundi dans le mensuel américain The Atlantic.

Plusieurs analystes estiment que sa victoire étriquée au référendum laisse augurer d'un nouveau durcissement des relations avec l'Union européenne, déjà très tendues. À vrai dire, ce n'est pas très important pour nous. Qu'ils nous communiquent leur décision!

Dans le même discours, le Premier ministre a précisé que Mr Erdogan devrait bientôt redevenir membre de l'AKP, comme prévu par la réforme constitutionnelle.

Du fait de cette victoire, Recep Tayyip Erdogan pourrait théoriquement demeurer président de la République turque jusqu'en 2029.

Accueilli par une foule de partisans devant l'aéroport Esenboga, M. Erdogan s'est dirigé en cortège vers le palais présidentiel, sous les vivats de supporters massés le long des routes.

"Côte-à-côte contre le fascisme", ont scandé les manifestants en arpentant les rues de Kadikoy sur la rive asiatique d'Istanbul, se dirigeant vers le siège du Haut-Conseil électoral.

Recommande: