Un second tour Mélenchon-Le Pen "effrayant" pour le pays, selon Bayrou

20 Avril, 2017, 17:07 | Auteur: Gerard Affre
  • Montage de portraits de François Fillon Marine Le Pen Emmanuel Macron et jean Luc Mélenchon réalisé le 14 avril 2017

Aujourd'hui la dynamique de campagne reposerait sur une logique de vote utile, c'est-à-dire un vote stratégique pur dont Emmanuel Macron serait le principal bénéficiaire.

Plusieurs hypothèses de second tour ont été testées par ce sondage.

A en croire les sondages Marine Le Pen ne lâche pas prise. Selon les récents sondages publiés par SOFRES, Marine Le Pen arriverait toujours en 2e position avec 23% des intentions de vote de quoi inquiéter les partisans d'une France libérale.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. "Que notre campagne en complète opposition soit le meilleur des démentis au programme totalitaire des terroristes", a écrit Jean-Luc Mélenchon à François Fillon. Le leader de La France insoumise a annoncé la venue de celui du mouvement espagnol Podemos Pablo Iglesias en soutien de sa candidature vendredi à Paris. Notamment en ce qui concerne Marine Le Pen, le but ultime de tous les candidats étant de bloquer son passage au second tour. Rappelons-nous que le 21 avril 2002, date qui hante l'esprit de toutes les équipes de campagne, près de 10 % des électeurs avaient voté pour le candidat le plus proche de leurs préférences idéologiques, même s'il était jugé moins crédible pour atteindre le second tour. Dans ces différents cas de figure Emmanuel Macron part favori si bien qu'à l'heure actuelle, selon 47% des français, il est le plus présidentiable des candidats.

Une chose est sûre, s'il n'arrive que quatrième dans les intentions de vote, Jean-Luc Mélenchon reste un des candidats les plus plébiscités.

Les deux hommes arrêtés en pleine campagne de l'élection présidentielle sont originaires de Croix, dans le Nord, et d'Ermont dans le Val-d'Oise. Entre la mi-mars et le tout début du mois d'avril, il a progressé de 3,5 points dans les intentions de vote et durant la dernière quinzaine, il a récidivé avec une nouvelle progression de 4 points.

En attendant, Emmanuel Macron et Marine Le Pen creusent l'écart avec Jean-Luc Mélenchon et François Fillon.

Recommande: