Attentat Paris: l'auteur était l'objet d'une enquête antiterroriste

21 Avril, 2017, 19:33 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Le parquet fédéral belge dément tout lien entre la Belgique et l'attaque terroriste de Paris

Selon une source proche de l'enquête sur la fusillade des Champs-Élysées, l'homme signalé par les Belges, âgé de 35 ans et présenté comme " très dangereux ", devait être entendu dans un dossier belge.

L'État islamique avait également revendiqué les attaques de Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015 dans lesquelles 130 personnes ont été tuées et 413 autres blessées. "Le terroriste a été tué par des tirs de riposte", a résumé le procureur de la République chargé des affaires terroristes, François Molins, vers minuit 30 lors d'un bref point presse au rond-point des Champs-Elysées. Hier soir sur les Champs-Elysées, l'assaillant était arrivé en voiture. L'homme a ouvert le feu à l'aide d'une arme de guerre automatique sur des policiers en surveillance statique, stationnés dans un véhicule.

Daesh a indiqué dans sa revendication que l'auteur de l'attaque était "Abu Yussuf al-Belgiki" ("le Belge"), ce qui semble en contradiction avec la piste suivie par les autorités. Il s'est refusé à la dévoiler, en raison des nécessités de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste. Ce n'est pas la première fois que l'Etat Islamique affuble ses djihadistes de surnoms. Dernière hypothèse: Le Belge devait produire une action sur Paris mais a été intercepté par une autre action, celle de Karim C.

More news: Georges Pernoud quitte la présentation de Thalassa
More news: Georges Pernoud quitte "Thalassa"
More news: Sondage présidentielle : Macron et Le Pen distancent Fillon et Mélenchon

L'échange de tirs est survenu en milieu de soirée, vers 21 h (heure locale), près d'une succursale de la chaîne Marks and Spencer, à proximité de la place de l'Étoile, où est situé l'Arc de Triomphe. "Il faisant l'objet d'un avis de recherche diffusé par les autorités belges et s'est présenté dans un commissariat d'Anvers" (nord de la Belgique), a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet. En 2005, sa peine avait été réduite de cinq ans. Il avait reconnu les faits lors de son procès en appel. Des dizaines de voitures de police, des cars de CRS et autres secouristes ont ensuite bloqué l'avenue, après que touristes et badauds ont pris la fuite dans la confusion. Karim Cheurfi avait fui à pied, et rattrapé, il avait tiré sur le jeune policier portant un brassard, le blessant de deux balles. A l'intérieur, deux frères dont un élève policier.

Selon Le Parisien, l'assaillant, Karime Cheurfi, un Français de 39 ans, est décrit comme un multirécidiviste, ultra-violent mais pas connu jusque-là pour radicalisation.

François Hollande a " convoqué " un conseil de défense depuis 8h ce vendredi, à l'issue jeudi soir d'une réunion de crise au cours de laquelle le Chef de l'Etat s'est entretenu avec le Premier ministre Bernard Cazeneuve et les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Matthias Fekl et Jean-Jacques Urvoas.

Recommande: