Besiktas accuse et invite les supporters de Lyon à Istanbul — OL

21 Avril, 2017, 03:17 | Auteur: Lucien Wathelet

Au lendemain de la victoire de l'Olympique Lyonnais contre Besiktas (2-1) en quart de finale aller de Ligue Europa, l'UEFA a annoncé l'ouverture d'une enquête à l'encontre des deux clubs.

More news: Les barrages se sont refermés — Guyane
More news: Mbappé bat des records de précocité en Ligue des champions
More news: La secrétaire d'État Juliette Méadel votera Macron — Présidentielle

Ainsi, l'UEFA reproche à Lyon une "organisation insuffisante" avec la "présence d'engins pyrotechniques" dans le stade et une mauvaise séparation entre les supporters des deux clubs. Besiktas est poursuivi notamment pour " lancer de projectiles " et " troubles " dans le public. La rencontre avait commencé avec trois quarts d'heure de retard en raison d'incidents intervenus en tribune, à l'origine de l'envahissement de la pelouse. Mais si des supporters turcs ont été pointés du doigt dans ces incidents, le club d'Istanbul rejette clairement la responsabilité sur l'OL. Entre 15 000 et 20 000 supporters turcs, pour la plupart venus de France ou de pays voisins, étaient disséminés au milieu des 35 000 spectateurs lyonnais, en plus des 3.000 Stambouliotes installés dans le parcage visiteurs. "Tout ce qui s'est passé relève de la responsabilité de Lyon", a ainsi déclaré le porte-parole du directoire du club, Metin Albayrak, dans des propos accordés à l'agence de presse progouvernementale Anadolu. "Si quelqu'un doit être sanctionné, ce n'est pas Besiktas, mais Lyon". La priorité du club qui reçoit doit être de faire en sorte que la rencontre se déroule dans des conditions de sécurité. "Il est manifeste que nous avons été victimes d'(une) agression de supporters turcs", a affirmé en ce sens Vincent Ponsot, directeur juridique de l'OL.

Recommande: