La secrétaire d'État Juliette Méadel votera Macron — Présidentielle

21 Avril, 2017, 01:25 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Combo réalisé le 3 avril 2017 des deux candidats en tête des sondages de la présidentielle Emmanuel Macron le candidat

Dans le Présitrack du 19 avril, rien ne bouge dans les lignes. Toujours aux basques du candidat Macron, elle est créditée d'un score honorable, voire assez important pour passer le premier tour. Au premier tour en tout cas, rien ne change.

Les intentions de vote au 2nd tour selon ce sondage BVA. "'Rien n'autorise à le lever", c'est ce qu'a dit François Fillon il y a quelques jours. Benoît Hamon n'a aucune chance de revenir dans la course à moins d'un miracle. Il enregistre 11 points de retard par rapport à Jean-Luc Mélenchon. Je ne voudrais pas me réveiller lundi matin avec un second tour Le Pen-Fillon.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen restent au coude à coude et sont respectivement crédités de 24% et 23% des intentions de vote.

Quant au souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, il misait sur une réunion au Cirque d'Hiver à Paris pour attirer des électeurs déçus par les affaires de François Fillon, voire de Marine Le Pen.

De plus, parmi les électeurs potentiels de la présidente du FN, 86% se déclarent sûrs de leur choix.

More news: L'opposition veut faire annuler le scrutin — Turquie
More news: INFOGRAPHIE - Quels seront les prochains astéroïdes à frôler la Terre?
More news: Ce qui s'est passé dans le vestiaire du Real après le Bayern

Le candidat de La France insoumise est le grand bénéficiaire de la fin de campagne présidentielle. C'est en effet à partir vendredi que les médias et les instituts de sondage n'auront plus le droit de publier de sondages. Les électeurs se laissent-ils donc influencés à ce point? Il suffit de regarder les résultats du sondage Présitrack.

Le candidat semble profiter de la tentation du vote utile, accru par la crainte agitée par certains commentateurs de la vie politique d'un duel de second tour opposant Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon.

Marine Le Pen met ainsi un terme à sa dynamique défavorable. Les quatre favoris restent donc très proches dans le peloton de tête. Jean-Luc Mélenchon apparaît en revanche en retrait chez les ouvriers (revenus pour certains vers la candidate du Front national) et pourrait pâtir d'une mobilisation moindre de sa base électorale traditionnelle.

Il obtient ainsi 18% de réponses favorables à la question: qui souhaiteriez-vous voir élu? Mais je les ai surpris une fois lors de la primaire, nous les surprendrons une seconde fois lors de l'élection présidentielle " a t-il martelé lors de son meeting à Nice, alors que le président de la région Provence Alpes Côtes d'Azur, Christian Estrosi, l'ex-maire de la ville, essuyait des huées pour avoir reçu Emmanuel Macron.

Recommande: