Macron ironise sur l'"alliance bolivarienne" de Mélenchon

21 Avril, 2017, 01:51 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • VIDÉO –Clémentine Autain apprend en direct que Jean Luc Mélenchon veut faire entrer la France dans l'Alliance bolivarienne

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, était l'invité de Sud Radio ce matin.

"En quelque sorte, votre serviteur est pris entre les feux de la réforme radicale où il faudrait passer le pays à la paille de fer sans proposer de la justice, et de l'autre où le pays pourrait se relever dans l'alliance bolivarienne", a raillé l'ancien ministre de l'Économie, égratignant François Fillon et Jean-Luc Mélenchon dans le même temps. "Il n'y a pas eu de nationalisations non plus", indique-t-il.

Jean-Luc Mélenchon et ses proches ont défendu vendredi sa proposition de faire adhérer la France à une "Alliance bolivarienne" avec Cuba et le Venezuela, dénonçant comme un complot et une caricature les attaques contre le candidat de La France insoumise. Le contenu de cette coopération est expliqué plus précisément: "C'est une alliance politique, économique, sociale pour défendre l'indépendance, l'autodétermination et l'identité des peuples qui y sont intégrés". Elle est entrée en vigueur en 2004 et est une alternative à la "zone de libre-échange des Amériques". Les dirigeants de l'ALBA veulent notamment en faire la plateforme de relations économiques qui ne reposent pas sur le profit mercantile et financier. La profession de foi de l'Alliance bolivarienne ne fait pas mystère de son orientation "anti-impérialiste" et très critique à l'endroit des Etats-Unis. Sans oublier que les échanges commerciaux entre les pays de l'Alba et la France sont en baisse de 55 % sur dix ans, alors que les échanges avec le reste de l'Amérique latine ont augmenté de 29,5 % sur la même période.

Derrière un nom aux airs de révolution vénézuélienne se cache une organisation internationale regroupant Cuba, le Venezuela, la Bolivie, le Nicaragua, la Dominique, Antigua-et-Barbuda, l'Équateur, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, Saint-Christophe-et-Niévès et la Grenade. Mais, c'est-à-côté de ces membres, que vient se loger une part de la polémique soulevée en France au sujet d'un rapprochement avec l'ALBA. D'autres, comme Patrick Cohen, pointent le fait que l'Iran, la Russie et la Syrie ont participé à l'Alba en tant d'observateurs.

More news: Macron et Le Pen distancent Fillon et Mélenchon — Sondage présidentielle
More news: Pourquoi Mélenchon pense conjurer l'échec de 2012 — Présidentielle
More news: Votre casque Bose vous espionne via son application

- Jean-Michel Aphatie: Et si c'était ça, vous diriez que ce n'est pas bien?

"Il faut savoir que pour des raisons géostratégiques, quels que soient les régimes politiques, les gouvernements latino-américains ont toujours entretenu des liens de coopération historiques avec l'Iran et la Syrie autour d'intérêts communs: leurs intérêts pétroliers et leur rejet d'une certaine politique américaine notamment".

ELECTIONS Pays fondateur en crise, pays observateurs gênants, la proposition du candidat de la France insoumise d'intégrer l'Alliance Bolivarienne embarrasse...

Ce dernier avait déjà répliqué jeudi sur son blog. Une manière pour l'équipe du candidat de rappeler qu'à travers les Antilles et la Guyane, la France est aussi un pays d'Amérique du sud.

Recommande: