Présidentielle. Macron et Le Pen creusent un peu l'écart

21 Avril, 2017, 01:36 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Jean-Luc Mélenchon héraut clivant de la gauche anti-Hollande

Selon un sondage Ipsos Sopra Steria pour Le Monde et le Cevipof (Science Po), ils sont quatre à se situer dans une fourchette de quatre points, entre 19% et 23% des intentions de votes pour le premier tour.

Avec 19,5% des intentions de vote, François Fillon progresse de 2 points par rapport à notre enquête précédente mais se situe toujours en deçà de la qualification, à 3 points de Mme Le Pen et 3,5 d'Emmanuel Macron.

Dans ce contexte, Marine Le Pen, qui était sur une tendance à la baisse, retrouve, elle aussi, de l'oxygène. Elle est alimentée par deux canaux. Le candidat socialiste Benoît Hamon continue quant à lui de reculer, cédant 0,5 point à 7,5%.

84 % des électeurs potentiels de Marine Le Pen et 79 % de ceux de François Fillon se disent désormais sûrs de leur choix, comme 71 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 70 % de ceux d'Emmanuel Macron.

C'est chez les jeunes de moins de 35 ans que le candidat de La France insoumise progresse le plus fortement (23 %, + 11 points), talonnant M. Macron (24 %) et Mme Le Pen (26 %), et il est désormais en tête dans l'électorat des étudiants (28 %).

Le candidat En marche! donne lui aussi un de ses derniers meetings de campagne à Saint-Herblain, près de Nantes, en présence notamment de Jean-Yves Le Drian et Daniel Cohn-Bendit, tandis que Jean-Luc Mélenchon est dans le Jura pour une visite du site de production "Trivolution" du groupe coopératif Demain.

A quatre jours du premier tour de l'élection présidentielle, les candidats font campagne mercredi dans un climat alourdi par la menace terroriste, avec des visites de terrain pour Jean-Luc Mélenchon et François Fillon et de grandes réunions publiques pour Emmanuel Macron, Marine Le Pen ou Benoît Hamon. Les autres candidats recueillent moins de 1%.

Le candidat semble profiter de la tentation du vote utile, accru par la crainte agitée par certains commentateurs de la vie politique d'un duel de second tour opposant Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon.

François Fillon perd lui aussi 1 point depuis la semaine dernière pour s'établir à 19% des intentions de vote. En baisse continue depuis février, il a repris un point et stoppé son érosion. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5% (+0,5) et Philippe Poutou (NPA) de 1,5% (=). Nathalie Arthaud est créditée de 0,5 % des intentions de vote (-0,5), comme François Asselineau (-0,5) et Jean Lassalle.

Les chiffres évoqués dans cette enquête reposent sur la base des sondés certains d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 1.098 personnes, précise BVA, en soulignant que cela se traduit par une marge d'erreur de plus ou moins 2,5 points pour un résultat de 20%.

72% des électeurs considèrent désormais leur choix comme définitif (+8) et 28% peuvent encore changer d'avis.

Recommande: