Sondage présidentielle : Macron et Le Pen distancent Fillon et Mélenchon

21 Avril, 2017, 18:54 | Auteur: Phil Beauvilliers

En effet, si Emmanuel Macron est toujours en tête des intentions de vote avec 24%, lui qui était dans une position de statu quo la semaine dernière, a repris un point. Ce repli ne s'observe ni chez les sympathisants PS (23% déclarent avoir l'intention de voter pour le leader de la France Insoumise, un score au contraire en hausse) ni chez les électeurs de François Hollande en 2012. D'autre part, la crainte d'un second tour opposant Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon peut favoriser la naissance d'un vote utile à droite, en faveur d'Emmanuel Macron, qui semble aujourd'hui être davantage en mesure de figurer au second tour que François Fillon. Il est d'ailleurs intéressant de noter que parmi les 26% des électeurs potentiels d'Emmanuel Macron qui déclarent pouvoir encore changer d'avis, un quart seulement pourrait voter pour Jean-Luc Mélenchon contre un tiers la semaine dernière. Il devance toujours d'un point Marine Le Pen qui progresse elle aussi (23 %). Ils voient tous les deux leur score progresser d'un point par rapport à la précédente édition de cette enquête, publiée vendredi dernier, tandis que François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, à égalité avec 19%, perdent chacun un point. Marge d'erreur de 0,9 à 2 points. En outre, son socle continue de se renforcer. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5% (+0,5) et Philippe Poutou de 1,5% (=).

A quatre jours du scrutin, la dernière livraison de ce sondage réalisé pour Paris Match, Sud Radio et CNEWS ne bouleverse pas les équilibres entre les principaux candidats, qui restent stables, à l'exception de Jean-Luc Mélenchon (-0,5).

Benoît Hamon remonte quant à lui d'un point à 8,5 %. 86% (+5) des électeurs potentiels de Marine Le Pen et 81% (+3) de ceux de François Fillon se disent désormais sûrs de leur choix. François Asselineau est crédité de 1 % des voix et la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud, de 0,5 %. 29% des électeurs qui se déclarent certains d'aller voter dimanche prochain peuvent encore changer d'avis quant à leur vote ou n'expriment actuellement pas d'intentions de vote.

Dans l'hypothèse d'un second tour Macron-Le Pen, l'ex-ministre de l'Economie battrait la présidente du Front national, avec 60,5% des voix, contre 39,5%. Notre indice de volatilité connaît ainsi une nouvelle baisse de 5 points depuis la semaine dernière et de 16 points en un mois, témoignant d'une cristallisation progressive des votes.

Recommande: