Les réactions européennes au premier tour de la présidentielle française

25 Avril, 2017, 03:16 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Macron en route vers l'Elysée

La dixième élection présidentielle de la Ve République constitue un séisme sans pareil depuis 1958. Seules les Hautes-Alpes ont préféré Emmanuel Macron.

A La Ferté-sous-Jouarre, Marine Le Pen arrive en tête avec 28 % des suffrages exprimés. Du côté de la gauche, Benoit Hamon a décroché l'investiture face à Manuel Valls lors du second tour des primaires le 29 janvier dernier. Ses experts vont devoir pointer, pour chacune d'entre elles, les députés amis déjà ralliés ou disposés à se rallier à son mouvement, à droite comme à gauche. Mais l'entreprenant jeune homme de 39 ans n'a jamais chuté.

Pour un soutien, interrogé par l'AFP dimanche soir, deux conditions sont nécessaires pour entretenir la flamme d'une victoire de Marine Le Pen, qui visait la première place et une large avance au premier tour.

Et dans le département, la commune qui a le plus voté pour le Front National est Villemolaque avec 42.7% des voix pour Marine Lepen. Sur son compte YouTube, il a parlé de "situation très grave". Il faudra choisir entre la candidate du front national, qui veut sortir de l'Union Européenne, et le candidat en marche, partisan du maintien dans l'union.

Le scrutin de dimanche a vu l'élimination des deux partis dominant la vie politique depuis quarante ans: le parti gaulliste, aujourd'hui Les Républicains, et le Parti socialiste.

A droite, Les Républicains pansent leurs plaies. Ils sont suivis par François Fillon, crédité de 19,94 % des voix et Jean-Luc Mélenchon, avec 19,62 % des suffrages.

Lundi, sur le marché de Rouvroy, c'est sur un autre domaine qu'elle est au contraire venue convaincre les électeurs: dans sa besace, quelques tracts "Eradiquer le terrorisme islamiste" offerts aux passants ou aux commerçants.

Alors que les sondeurs anticipaient une abstention record, le scrutin a mobilisé les Français: le taux de participation devrait avoisiner 78,69%, selon les résultats quasi définitifs (79,5% en 2012). Toulouse vote toutefois massivement pour Jean-Luc Mélenchon, qui remporte 29,16 % des voix, contre 27,27 % pour Emmanuel Macron. Le gouvernement allemand lui a apporté son soutien en saluant "sa position pour une UE forte et une économie sociale de marché".

La presse française compare lundi matin la qualification d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle à un "big bang". "Jean-Luc Mélenchon, analyse Jean-Christian Rey, a clairement siphonné les voix de Benoît Hamon (crédité de 5,35 %) et a bénéficié du vote utile". Jean Lassalle est à 1,21%, Philippe Poutou à 1,10%, François Asselineau à 0,92%, Nathalie Arthaud à 0,65% et Jacques Cheminade à 0,18%.

Issus des rangs de la droite comme de ceux de la gauche, les appels à voter Emmanuel Macron se sont multipliés tout au long de la soirée.

La campagne du second tour de l'élection présidentielle s'est ouverte lundi avec une journée de "négociations politiques" pour Emmanuel Macron, tandis que Marine Le Pen est repartie sur le terrain avec un déplacement dans le Pas-de-Calais.

Parmi les facteurs pour expliquer cela figure le "changement " représenté par Emmanuel Macron. À l'inverse, Christine Boutin, la fondatrice du Parti chrétien-démocrate, a expliqué: "Pour l'instant, je n'appelle pas à voter pour Mme Le Pen, mais j'attends ce qu'elle va dire dans les prochains jours". Il est suivi par Marine Le Pen, avec 20,80 %, et Emmanuel Macron, avec 20,04 %. Un sondage Harris interactive pour M6 donne quant à lui un écart de 64% des intentions de vote contre 36%. Abstention: 21,77%. Le ministère livre aussi des résultats par ville et par département que vous pouvez retrouver grâce au moteur de recherches ci-dessus.

Recommande: