Sondage Ipsos présidentielle 2017: Macron (60%) perd deux points, Marine toujours perdante

03 Mai, 2017, 22:48 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Marine Le Pen en meeting le 1er Mai 2017 à Villepinte  

Emmanuel Macron remporterait la victoire au second tour de la présidentielle accumulant 59 % des voix et perdant ainsi cinq points dans les intentions de votes exprimées en sa faveur le lendemain du premier tour, a révélé un sondage réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV. Dans un communiqué rendu public ce mercredi 3 mai 2017, le branche "nord-iséroise" du parti appelle à voter Emmanuel Macron au second tour de la Présidentielle le 7 mai prochain.

Quant aux électeurs de Nicolas Dupont Aignan (4,7% des voix au premier tour), l'enquête Elabe souligne qu'ils sont encore très divisés à quelques jours du scrutin.

Face au "candidat emblématique de l'ultralibéralisme", Olivier Monteil souligne qu'il n'y a désormais plus que Marine Le Pen, celle qui se présente sans. Les candidats, installés face à face, de part et d'autre d'une table, seront interrogés par deux journalistes, l'un de TF1, l'autre de France 2.

En baisse depuis le 25 avril dernier, Emmanuel Macron inverse donc le sens de sa courbe.

Ce tassement pimente le débat diffusé mercredi à 21H00 sur TF1 et France 2, le duel étant lancé dès mardi par un tweet de défiance de Marine Le Pen.

Marine Le Pen, femme du peuple? Même celui - surprise - du souverainiste de droite Dupont-Aignan s'est opéré au prix d'une rupture interne de son petit mouvement et il y a perdu l'un de ses principaux intellectuels, le journaliste Dominique Jamet. Nombre de ses fidèles ont manifesté leur trouble, jusque dans son bastion de l'Essonne.

La candidate d'extrême droite n'a eu de cesse de courtiser les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, dont moins de 20% devraient se tourner vers elle tandis que près de la moitié devrait se reporter sur Emmanuel Macron au second tour, selon plusieurs sondages. Le taux d'abstention (34%) reste toujours très élevé au sein de l'électorat de Mélenchon, probablement en raison du fait que le candidat de la France Insoumise n'a laissé aucune consigne de vote à ses partisans.

Macron plus sympa, Le Pen plus proche.

Mêmes phrases également, à deux semaines d'écart, quand François Fillon et Marine Le Pen saluent la vigueur de la langue française: " Si l'on apprend notre langue, quelquefois à grand prix, en Argentine ou en Pologne, s'il existe des listes d'attente pour s'inscrire à l'Alliance française de Shanghai, de Tokyo, de Mexico, ou bien au lycée français de Rabat ou de Rome, si Paris est la première destination touristique mondiale, c'est que la France est autre chose et bien plus qu'une puissance industrielle, agricole ou militaire. Pourtant retiré de la vie politique depuis trois ans, il est revenu lutter contre la montée du Front National en annonçant son fervent soutien au candidat d'En Marche!.

Recommande: