AUTOMOBILES : le marché français a baissé de 6% en avril

04 Mai, 2017, 02:28 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • France Immatriculations de voitures neuves en baisse de 6% en avril

"Pour la première année depuis 2000, il faut s'attendre à des immatriculations neuves supérieures en essence par rapport au diesel", prévient François Roudier, directeur de la communication du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les ventes de véhicules particuliers neufs chez les constructeurs français ont reculé de 6,8% en avril 2017 par rapport à la même période de l'année passée, mais augmentent de 1% sur les quatre premiers mois de l'année 2017. Sur les quatre premiers mois de l'année, le marché automobile français a progressé de 2%.

Au niveau des motorisations, " l'essence à 48,27 % est au-dessus du diesel à 48,09 % pour le second mois consécutif", a encore indiqué M. Roudier, " ce qui devrait se confirmer sur l'ensemble de l'année ". Depuis le début de l'année, il y a désormais quasi-égalité de part d'immatriculations entre l'essence et diesel aux alentours de 47,50 %. Même si on ne peut pas encore en tirer de conclusion définitive, il est possible que nous assistions là à un basculement structurel du marché.

A nombre de jours ouvrés comparables, les immatriculations affichent cependant une hausse de 3,9%, Pâques ayant eu lieu en avril en 2017 et en mars en 2016.

Sur un marché en baisse de 6% en volume en avril 2017, les marques françaises connaissent une baisse globale de -6,84% pour une part de 54,39% contre 45,61% pour les marques étrangères. A contrario, les groupes BMW (-10,8%), Daimler (-7,3%) et Volvo (-7%) dévissent.

Le groupe Renault en a immatriculé 43 169, soit une chute de 8,31 % sur un an, et le groupe Volkswagen (VW, Audi, Skoda, Seat.) 21 510, en baisse de 8,54 %, selon les chiffres provisoires du CCFA. Seuls les groupes FCA et Toyota réalisent des ventes en hausse au mois d'avril, avec respectivement une hausse de 4,8% et 0,5%. A noter la forte progression de Kia à +11,99%.

Recommande: