Donald Trump ira-t-il au bout de son mandat — États-Unis

19 Mai, 2017, 08:38 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Le president Emmanuel Macron lors de la cérémonie officielle à la mairie de Paris le 14 mai 2017

L'ancien directeur du FBI, Robert Mueller, a été nommé procureur spécial dans l'enquête Trump-Russie, le 17 mai 2017. Et de l'avis général, celui qui a servi pendant 12 ans comme directeur du FBI, qui a sauvé l'organisation après le 11-septembre et tenu tête à George W. Bush avant de prolonger à la demande de Barack Obama, est sans doute l'homme le plus incorruptible d'Amérique.

Le New York Times a rapporté mercredi soir que Michael Flynn avait informé l'équipe du président élu dès le 4 janvier, avant la prise de fonctions de M. Trump, qu'il faisait l'objet d'une enquête fédérale, ce qui n'a pas empêché sa nomination à un poste sensible qu'il a dû quitter le 13 février.

Dans les heures qui ont suivi les informations selon lesquelles Donald Trump avait demandé à James Comey de clore l'enquête sur la Russie, les parieurs ont mis plus de 5000 livres sterling (6300 francs) sur un départ anticipé de Donald Trump, indique le groupe britannique de paris Betfair. Donald Trump, qui se plaignait encore le matin d'être maltraité par les médias, a réagi sèchement par voie de communiqué, sans mentionner le nom du procureur spécial: "Comme je l'ai dit à de nombreuses reprises, une enquête complète confirmera ce que nous savons déjà: il n'y a eu aucune collusion entre mon équipe de campagne et une entité étrangère ".

Un procureur spécial a en effet autorité pour mener son enquête plus indépendamment de la hiérarchie du ministère de la justice.

La crise ouverte a éclaté le 9 mai, lorsque Donald Trump a annoncé le limogeage brutal du directeur du FBI James Comey.

M. Mueller est chargé d'enquêter sur "tout lien et/ou coordination entre le gouvernement russe et des individus associés à la campagne du président Donald Trump", mais aussi "tout sujet" découlant de ces investigations, ce qui lui donne de facto les coudées franches. Comey aurait consigné cette tentative d'étouffer une enquête dans des notes, qui ont commencé à fuiter dans la presse.

Dans les années 1990, Kenneth Starr, un magistrat équipé des mêmes pouvoirs que Robert Mueller, avait fait tomber Bill Clinton dans l'affaire Monica Lewinsky. Parmi les Démocrates comme parmi les Républicains, Robert Mueller est à ce jour très respecté. "Références impeccables. Il devrait être largement reconnu" déclare Jason Chaffetz, sénateur américain.

Les élus démocrates du Congrès ont crié victoire, bien que certains estiment qu'il ne s'agit que d'une première étape et réclament la création d'une commission spéciale sur la Russie, au mandat plus large que la stricte enquête policière.

Côté républicain, la majorité au Congrès avait rejeté les appels à un procureur spécial mais exprimait depuis des jours son malaise face aux interventions du président dans l'enquête. "Un choix excellent ", a abondé la sénatrice républicaine Susan Collins.

Rosenstein a ajouté qu'en regard de "l'intérêt du public", il avait le devoir de nommer "une personne ayant un degré d'indépendance (qui va au-delà) de la chaîne de commandement normale" dans le cadre de l'enquête. Pour le chef d'État, le calendrier est particulièrement inopportun, car il doit s'envoler vendredi pour une tournée internationale de huit jours.

Recommande: