La composition du gouvernement d'Emmanuel Macron est dévoilée

19 Mai, 2017, 18:05 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le gouvernement Macron sera dévoilé en début de soirée

Egalement reporté d'un jour, le Conseil des ministres se tiendra ce jeudi 18 mai à 11h00.

Le président et le premier ministre Edouard Philippe présenteront prochainement une 'circulaire sur la place des cabinets' ministériels, a ajouté Christophe Castaner, soulignant 'qu'il n'appartenait pas aux directeurs de cabinet de se substituer aux directeurs d'administrations centrales'.

M. Darmanin a cependant jugé jeudi matin sur Cnews que la CSG était un "bon impôt" car "il est proportionnel". La première c'est que le/la ministre correspond parfaitement aux idées portées par le président et le Premier ministre.

"Le cœur [de l'action gouvernementale], c'est évidemment son programme, le cœur ce sont évidemment ses engagements", a-t-il dit, précisant qu'une "forme de souplesse et d'intelligence et de discussion" sera au centre de ce programme.

Avec 23 membres, dont 18 ministres et 4 secrétaires d'Etat, contre 38 dans le gouvernement Cazeneuve, le gouvernement est un des plus resserrés de la Ve République. Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, est assis à droite d'Emmanuel Macron, tandis que François Bayrou, le Garde des Sceaux, se trouve à sa gauche.

Alain Juppé reprend la première place au classement des personnalités (50 %, +6), devant Jean-Yves Le Drian (37 %, +6). Une seule femme hérite d'un ministère régalien, Sylvie Goulard aux Armées.

Hormis le maire socialiste de Lyon, deux autres ministres sont élevés au rang de ministres d'État: Nicolas Hulot a été désigné numéro 2 de cette équipe gouvernementale. Enfin, nouvelle arrivée en politique, l'ancienne championne d'escrime Laura Flessel a été nommée ministre des Sports.

De son côté, François Bayrou (ministre de l'Education nationale entre 1993 et 1997) est nommé ministre de la Justice.

Le dernier gouvernement de Manuel Valls comptait 38 ministres et secrétaires d'Etat, contre 32 dans le gouvernement précédent. "Emmanuel Macron voulait que les femmes occupent des ministères de premier plan et ne soient pas reléguées à des portefeuilles qui leur sont traditionnellement dévolus ou moins importants", fait-on également remarquer dans l'entourage du nouveau président.

Tous les membres du gouvernement, y compris les deux ministres Les Républicains Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, doivent "soutenir les candidats de la majorité présidentielle" lors des élections législatives, a aussi insisté Christophe Castaner.

Deux ministres ont par ailleurs retrouvé la table du Conseil: Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande, promu ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et Annick Girardin, nommée aux Outre-mer.

Pas de doute que le nouveau gouvernement d'Emmanuel Macron correspond énormément à cette deuxième raison. Le libéralisme et la vision de droite sur un certain nombre de sujets sont aussi à relever (exemple de Jean-Michel Blanquer à l'éducation nationale).

Autres représentants de la société civile intégrés: une professeur de médecine, Agnès Buzyn, en charge de la Solidarité et de la Santé, une chercheuse et présidente d'Université, Frédérique Vidal, pour l'Enseignement supérieur et la recherche, ou encore l'ancienne directrice des transports publics parisiens, Elisabeth Borne, aux Transports.

Recommande: