Lieberman pressenti pour devenir le futur patron du FBI

19 Mai, 2017, 17:59 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Trump peut-il être destitué ?

Par ailleurs, les résultats de l'enquête d'opinion révèlent que seulement 43% des électeurs interrogés pensent que Donald Trump va aller jusqu'au bout de son mandat, 45% considèrent qu'il n'y arrivera pas.

Pour sa part, Israël adoptait mercredi un profil très bas devant ces informations, se gardant de les commenter directement.

La nomination vise à isoler les investigations du pouvoir politique en réduisant au minimum la supervision du ministère de la Justice, tutelle du FBI qui enquête depuis l'été dernier dans cette affaire mêlant politique et espionnage.

Le président américain aurait déclaré lors d'une rencontre avec James Comey du FBI "j'espère que vous pourrez juger bon de laisser passer ça, de laisser Flynn".

Il a fait l'éloge de l'ancien sénateur indépendant Joe Lieberman, estimant que ce dernier obtiendrait un large soutien si son nom était proposé pour diriger la police fédérale.

Pour l'instant, les républicains refusent de se joindre aux appels de l'opposition démocrate à la nomination d'un procureur spécial pour reprendre l'enquête sur la Russie. La première procédure a été lancée en 1868 à l'encontre du président Andrew Johnson mais malgré les onze chefs d'accusation qui le concernaient, le président de l'époque a été acquitté par le Sénat.

Prié de dire si les accusations à l'encontre de Donald Trump pouvaient éventuellement déboucher sur une destitution, Justin Amash, membre du groupe conservateur Freedom Caucus à la Chambre des représentants, a répondu: "Si ces allégations sont vraies, oui".

Il travaillait plus récemment pour un grand cabinet d'avocats de Washington, Wilmer Hale, qui représente la fille de Donald Trump, Ivanka, et son gendre Jared Kushner, ainsi que Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Trump qui entretenait des liens avec la Russie.

Une décision qui a rendu furieux Donald Trump, qui s'est emporté sur Twitter. Si une majorité appuie l'impeachment, le président devra subir un procès devant le Sénat, qui sera présidé le Juge en chef de la Cour suprême.

En une semaine, une atmosphère de crise s'est répandue sur la capitale fédérale américaine. Mais le seul fait qu'on évoque cette éventualité quatre mois après son arrivé à la Maison Blanche montre combien Trump est fragile et peu légitime, ce qui l'irrite d'autant plus: il ne supporte pas d'avoir été mal élu - il a obtenu trois millions de voix de moins qu'Hillary Clinton.

La Maison blanche a démenti qu'il ait été demandé à James Comey ou à qui que ce soit de clore l'enquête sur Michael Flynn. Ce fut le cas par exemple de l'enquête du procureur Kenneth Starr sur l'ancien président Bill Clinton, qui avait débuté sur des soupçons d'infraction dans des contrats immobiliers avant de s'étendre aux relations entre le président et sa stagiaire Monica Lewinsky.

Décidément, l'ombre de la Russie plane sur cette présidence Trump...

Alors qu'il s'apprête à effectuer son premier voyage à l'étranger, qui le mènera dans cinq pays en huit jours, Donald Trump traverse actuellement une petite tempête politique et médiatique aux États-Unis suite à cette enquête qui n'en finit plus sur une présumée collusion avec les autorités russes pendant sa campagne électorale. Et si le mémo de Comey existe et dit ce qui a été rapporté, ce serait la preuve la plus forte contre Donald Trump. Mais pour combien de temps?

Recommande: