Un premier Conseil des ministres très cadré — Quinquennat Macron

19 Mai, 2017, 08:40 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Bruno Le Maire nommé ministre de l'Economie du gouvernement Édouard Philippe

Sur France Inter ce jeudi, c'est le Premier ministre en personne qui est venu défendre la composition de son gouvernement.

L'escrimeuse, double-championne olympique Laura Flessel, ministre des Sports, l'éditrice Françoise Nyssen (Actes Sud), ministre de la Culture, ou Muriel Pénicaud, ministre du Travail, feront aussi une entrée remarquée dans le grand bain de la politique avec huit autres représentants de la société civile. Le gouvernement dirigé par Edouard Philippe (Les Républicains) compte également quatre secrétaires d'Etat rattachés à Matignon.

Macron, le rôle du président de la République est de 'fixer la stratégie', de 'donner un cap, un sens' et de préserver 'les équilibres de nos institutions'.

A ses ministres et secrétaires d'Etat, Emmanuel Macron a lancé: "Une invitation: ne changez pas!".

Avec Bruno Le Maire à l'Economie, exclu illico des Républicains, et Gérald Darmanin, à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron donne Bercy à la droite, toujours plus fractionnée.

Pour l'heure, cette "cohérence" doit être mise au service des législatives des 11 et 18 juin, décisives pour le président Macron qui aura besoin d'une majorité parlementaire pour mener sa politique de réformes. "Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a poursuivi le porte-parole.

Lire aussi: Les six ministres candidats sont-ils en danger aux législatives? Le premier Conseil des ministres du quinquennat, initialement prévu mercredi, est reporté à jeudi. "Ce gouvernement est le gouvernement des promesses tenues: du renouvellement, du dépassement des clivages, de la parité, de l'efficacité", déclare le nouveau ministre de la Cohésion des territoires. "Ce n'est pas du tout pour verrouiller la communication", a assuré Christophe Castaner. La présidence de la République a en effet fait savoir que, désormais, l'Elysée choisirait les journalistes autorisés à suivre le huitième président de la Ve République dans ses déplacements.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron présenteront prochainement une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels, a expliqué Christophe Castaner, soulignant "qu'il n'appartenait pas aux directeurs de cabinet de se substituer aux directeurs d'administrations centrales".

A l'issue du Conseil, la nouvelle équipe a fait une photo de famille dans le vestibule du palais présidentiel. "On sent un certain attentisme des Français et face à eux, un président de la République et un premier ministre qui vont avant tout devoir faire leurs preuves", commente Yves-Marie Cann, le directeur des études politiques d'Elabe cité par Les Echos.

L'eurodéputée centriste Sylvie Goulard prend les rênes du ministères des Armées, qui remplace celui de la Défense occupée jusque-là par Jean-Yves Le Drian, qui lui change de portefeuille et se retrouve au Quai d'Orsay après sa nomination au ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Recommande: