Dernier blitz de négociations pour éviter la grève — Construction

27 Mai, 2017, 23:53 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Une file de voiture en raison de la grève de la construction

Ceux-ci contestent toutefois cette demande, estimant qu'elle porte atteinte à la conciliation travail-famille, puisqu'en acceptant une telle requête, ils risquent de créer encore plus d'instabilité dans leurs horaires.

L'Alliance syndicale a annoncé qu'elle lancera lundi matin des procédures judiciaires pour " négociation de mauvaise foi contre l'Association de la construction du Québec [ACQ] et son négociateur, Dominic Proulx ".

Selon l'Alliance, la nouvelle offre de l'ACQ les ramène en arrière de plusieurs semaines.

Les quatre conventions collectives de l'industrie sont échues depuis le 30 avril dernier.

"Beaucoup de points ont été réglés, mais il reste la question des salaires".

Si les deux parties n'arrivent pas à s'entendre et qu'une grève est déclenchée, la ministre du Travail du Québec, Dominique Vien, déclare qu'elle aura recours à la création d'une loi spéciale qui ne serait avantageuse pour aucune des parties. "[.] Aujourd'hui, on pense que c'est le bon moment d'aller aider ces gens dans le besoin, on va leur donner un coup de main et ça va nous faire plaisir", a expliqué Sylvain, un travailleur qui participait à la corvée.

Recommande: