Pas d'accord au G7 entre Trump et ses partenaires — Climat

28 Mai, 2017, 00:58 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le président du Conseil européen Donald Tusk et le président américain Donald Trump le 25 mai 2

Le président français a aussi dit que le moment le plus fort de son premier G7 avait été pour lui le déjeuner de vendredi avec les six autres leaders mondiaux, des échanges "très proches, sans formalisme où on parle de tous les sujets, avec un niveau d'efficacité inédit".

Sur ce dossier, l'impasse demeure totale, en dépit des efforts répétés des Européens (Allemagne, France, Italie et Union européenne), du Japon et du Canada pour amadouer les Etats-Unis.

"Je prendrai ma décision finale sur l'accord de Paris la semaine prochaine!". "Nous nous sommes fait beaucoup de bons amis cette semaine", a-t-il assuré à cette occasion.

"Les Etats-Unis sont en train de réévaluer leur politique en matière de climat, les six autres pays du G7 réaffirmeront leur engagement (en faveur des accords de Paris) en prenant acte" de cette position américaine, a affirmé un représentant de la délégation française au G7.

Pourtant, certains veulent encore y croire. Angela Merkel a estimé que les discussions sur le climat n'étaient pas du tout satisfaisantes, tandis qu'Emmanuel Macron a trouvé en Trump un homme "ouvert" qui a "envie de bien faire". Côté italien, on insiste sur l'imprévisibilité du président américain qui, pour sa première participation, aura plutôt une attitude d'observateur.

'Donald Trump est ici pour écouter', mais il tranchera selon 'les intérets de l'Amérique', a assuré Gary Cohn, conseiller économique à la Maison Blanche. Une éventuelle déclaration commune du G7 sur ce sujet crucial était encore vendredi soir dans les limbes, et rien ne disait qu'un accord serait finalement atteint, selon des sources diplomatiques.

Sur l'accord de Paris sur le climat, le président américain fait durer le suspense.

Les dirigeants du sommet ont reconnu samedi leur incapacité à trouver un terrain d'entente avec les Etats-Unis sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Le G7 devrait réaffirmer dès vendredi son engagement et sa fermeté dans la lutte contre le terrorisme islamiste.

Le G7 a également dit son inquiétude face au retour des combattants étrangers, particulièrement après l'attentat de Manchester commis par un Britannique d'origine libyenne qui pourrait s'être rendu en Syrie après une visite en Libye.

Samedi en fin d'après-midi, quelques 2.000 manifestants ont défilé dans les rues de Giardini Naxos, au pied de Taormina, et la dispersion de ce cortège a donné lieu à quelques moments de tension entre policiers et une poignée de manifestants. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommande: