Gilbert Collard s'en prend aux électeurs FN, selon lui des "fainéants" — Législatives

16 Juin, 2017, 19:37 | Auteur: Gerard Affre
  • Les deux députés FN élus en 2012 Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard le 14 juin 2017 au Cailar

Le candidat FN de la 2e circonscription du Gard, qui a reçu le soutien de Marion Maréchal-Le Pen, a été accueilli par des partisans qui scandaient son nom lors de sa principale réunion publique de l'entre-deux-tours des législatives. "Parce qu'il est indispensable qu'il y ait un peu d'insolence à l'Assemblée pour bousculer cette tiédeur, ce politiquement correct.qui malheureusement risque de terriblement s'accentuer avec Emmanuel Macron et avec des candidats inexpérimentés, inconnus et parfois même, disons-le, médiocres quand ce n'est pas carrément lâches puisqu'ils refusent même de débattre", a ainsi martelé Marion Maréchal-Le Pen pour tenter de renverser un second tour qui s'annonce délicat pour le candidat frontiste. Mais Gilbert Collard a décidé de secouer ses électeurs, les rendant responsables de la faible avance qu'il a sur son adversaire Marie Sara. Et l'optimisme n'est pas de mise, M. Collard imaginant les caricatures qui ne manqueraient pas de fleurir dans la presse au lendemain du second tour: "J'imagine..." Malgré les acclamations nourries provenant des militants et sympathisants présents, l'avocat a lancé: "Au lieu de crier "Gilbert!", allez voter, bande de feignants!" Si tous les électeurs du Front avaient voté je passais au premier tour.

Au premier tour, M. Collard a devancé Marie Sara de 48 voix avec 13.991 suffrages enregistrés (32,27% des voix exprimées) et un taux d'abstention de 50,24% dans la circonscription. 'La torera qui a estoqué Collard'.

Un candidat que l'ancienne députée du Vaucluse, retirée depuis la présidentielle de la vie politique, dit bien connaître et qu'elle qualifie de "jeune homme compétent et courageux".

Recommande: