Alpine reste au pied du podium aux 24 Heures du Mans

19 Juin, 2017, 12:56 | Auteur: Christian Jacquard

La Porsche no 2 a devancé deux Oreca-Gibson évoluant dans la catégorie inférieure des plus petits prototypes non hybrides: la no 38 de Jackie Chan DC Racing et la no 13 de l'écurie Vaillante Rebellion.

Nul doute que cette 85ème édition des 24 Heures du Mans restera dans les annales.

Anecdote folle, le Français a raconté à Stade 2 avoir connu un mésaventure particulière lors de son premier relais: "On avait un problème avec le siège et ça me coupait la circulation du sang". C'est aussi la dix-neuvième victoire du conducteur sur la mythique épreuves sarthoise. En effet, les chances de victoire de Porsche semblaient pourtant enterrées samedi en début de soirée. Tout s'est écroulé en l'espace d'une demi-heure, la N.7 (Sarrazin-Conway-Kobayashi) et la N.9 (Lapierre-Lopez-Kunimoto) contraintes tour à tour d'abandonner. Elle finit cette 85 édition en tête, le podium de la catégorie étant entièrement occupé par des Ferrari.

L'autre voiture officielle de la firme de Stuttgart, la no 1 pilotée par le Seelandais Neel Jani, l'Allemand André Lotterer et l'Anglais Nick Tandy, a pour sa part abandonné (chute de la pression d'huile) à moins de quatre heures de l'arrivée alors qu'elle comptait 14 tours d'avance.er et l'Anglais Nick Tandy, a pour sa part abandonné (chute de la pression d'huile) à moins de quatre heures de l'arrivée alors qu'elle comptait 14 tours d'avance. Mais certains l'oublient, les 24 Heures du Mans n'est pas une épreuve de sprint, mais bien une course d'endurance. Preuve plus que jamais qu'au Mans rien n'est jamais écrit d'avance.

Recommande: