Le Real entre dans l'histoire de la Ligue des Champions

19 Juin, 2017, 11:03 | Auteur: Lucien Wathelet

Marca parle même des "Maitres de l'univers" pour qualifier les Madrilènes tandis qu'AS rappelle que cette victoire en C1 est la douzième pour le club de la capitale espagnole. Au Millennium Stadium, il a lancé son équipe dans un temps faible après avoir combiné avec Carjaval sur le côté droit (20e), puis assommé la Juventus dans un temps fort à la 64e, en coupant au premier poteau un centre en bout de course de Modric. En face, la meilleure attaque était acculée derrière et peu inspirée devant. Les acteurs jouaient des coudes, alors que les gardiens n'avaient pas souvent l'occasion de chauffer leurs mains. " Si je suis le plus grand coach du monde?" Mais, bousculés dans l'entrejeu, les Madrilènes s'en sont alors remis au génie de leur superstar Cristiano Ronaldo. Leurs efforts étaient récompensés sept minutes plus tard, grâce à Mandzukic, bien servi par Higuain, et dont le somptueux retourné trompait Navas (1-1, 27e) Jusqu'à la pause, dans un match très physique où les accrochages étaient nombreux, il était difficile de se risquer sur le moindre pronostic.

Mais sur sa première offensive, lancée de ses 30 m, le champion d'Espagne ouvrait le score.

L'idylle entre Zinédine Zidane et la Ligue des champions semble être bien partie pour durer. Le Portugais inscrivait le 12ème but de la saison en C1, un de plus que Lionel Messi. Marco Asensio enfonçait encore une Vieille Dame résignée dans les derniers instants, après un festival de Marcelo (90', 1:4). Le Real Madrid s'est imposé (4-1), mais comme d'habitude, le portier italien a fait part de sa classe. Historique pour le journal catalan qui atteste: "Avec le Français, le Real Madrid remporte sa 2e LDC d'affilée et sa 12e victoire dans cette compétition". En remportant la finale à Cardiff contre une valeureuse Juventus (1-4), qui a terminé épuisée le match. "Derrière tout ça, il y a beaucoup de boulot, a-t-il rappelé au micro de BeIN Sport". J'ai la chance d'appartenir à ce grand club, de pouvoir entraîner ces grands joueurs et à l'arrivée, on est tous heureux aujourd'hui. "C'est beau ce qu'on est en train de vivre, c'est magnifique!", s'est-il réjoui. Comme d'habitude, on a l'impression que je ne fête pas mais à l'intérieur. Ce club a une histoire.

Recommande: