Nathalie Kosciusko-Morizet a quitté l'hôpital Cochin — Législatives à Paris

19 Juin, 2017, 00:59 | Auteur: Gerard Affre
  • NKM en campagne à Paris fait un malaise après une altercation avec un passant
AFP
 GEOFFROY VAN DER HASSELT

Agé de 55 ans, il est maire sans étiquette de Champignolles, une petite commune de 41 habitants, dans l'Eure, située à une trentaine de kilomètres à l'ouest d'Evreux. "C'est une agression grave sur une élue de la République et j'espère une réponse de l'institution judiciaire à la hauteur", a ajouté celui-ci.

Sa garde à vue a tout de même été prolongée "pour permettre la poursuite des investigations". Des auditions de témoins sont notamment prévues dimanche, a-t-on appris dans l'entourage de la candidate. Alors qu'elle était en campagne à Paris et distribuait des tractes, la candidate avait été agressée, était tombée par terre et avait perdu connaissance.

"Un moment donné, NKM a pris les tracts qu'elle avait en main et elle les a montrés au niveau de son visage (.) Lui les saisit, il prend les tracts de la main de NKM et fait un revers de la main avec les tracts vers le visage de Nathalie Kosciusko-Morizet", poursuit le photographe.

NKM, déséquilibrée, a chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur. Elle a ensuite été transportée à l'hôpital Cochin où elle subit des examens médiaux approfondis.

Les réactions politiques ont rapidement afflué, de tous bords.

"Je vais mieux. J'ai besoin encore de quelque temps pour récupérer", a déclaré NKM le lendemain en quittant l'hôpital. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires". Il a été identifié après des témoignages et grâce à l'exploitation de la vidéo-surveillance.

Vincent Debraize fait partie d'un groupe de 33 maires à avoir parrainé la candidature à la présidentielle d'Henri Guaino, l'ex-"plume" de l'ancien président Nicolas Sarkozy (2007-2012) qui se présentait aux législatives face à NKM dans le 2e circonscription de la capitale. Henri Guaino et Jean-Pierre Lecoq, les deux candidats candidats de droite dissidents n'ont pas appelé à voter pour l'ancienne ministre.

En fin d'après-midi, plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées sur les lieux de cette agression, largement condamnée dans la classe politique, pour "dénoncer un acte odieux et inacceptable" et manifester "contre la violence en politique". Et il leur a expliqué pourquoi", poursuit le colistier de Vincent Debraize qui avait reconnu "son " maire sur les images de l'altercation diffusée dans les médias.

Selon son adjoint Jean-Louis Hermier, interrogé par franceinfo, il ne viendrait dans le village que le week-end pour assurer une permanence.

Il estime par ailleurs que "ça aurait été quelqu'un de banal, ça n'aurait pas pris autant d'ampleur". La peine peut être assortie d'un travail d'intérêt général d'une durée de 20 à 120 heures.

Recommande: