Une opposition se formera-t-elle finalement face à En Marche — France/second tour

19 Juin, 2017, 12:01 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Une opposition se formera-t-elle finalement face à En Marche — France/second tour

Mais si le raz-de-marée est impressionnant, l'abstention, qui devrait dépasser les 56%, selon plusieurs instituts, a atteint de nouveaux records pour un scrutin législatif.

"Il y a un an, personne n'aurait imaginé un tel renouvellement politique".

Selon les premières estimations données à 20h par les télévisions françaises, les candidats " La République En Marche " et MoDem ont écrasé le second tour des élections législatives du 18 juin. Le second tour des élections législatives devrait déboucher sur une majorité écrasante pour les candidats d'En marche!

L'abstention, elle, bat un nouveau record pour des législatives, avec près de 57%.

Le taux de participation atteignait 35,33% à 17H00, selon le ministère de l'Intérieur, en baisse par rapport au premier tour dimanche dernier à la même heure (40,75%) et en recul de plus de 11 points par rapport au second tour à la même heure en 2012. Et la forte désaffection des électeurs est amplifiée par un nouveau nombre record de votes blancs. Mais cette abstention et ces résultats traduisent aussi le rejet des partis traditionnels. Une partie des Français d'outremer et de l'étranger ont voté dès samedi.

Seul l'institut Elabe accorde au parti présidentiel entre 395 et 425 sièges.

Cette nouvelle Assemblée nationale va porter aussi la marque de profonds changements. Le Parti socialiste et ses alliés radicaux de gauche (et divers gauche) totaliseraient 49 sièges (34 pour le PS), La France Insoumise et le PCF 30 sièges (19 pour la France insoumise, 11 pour le PCF).

Une "déroute incontestable", a admis son premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis qui a annoncé son retrait de la direction du parti.

Autre source de satisfaction pour le FN: la cheffe du parti Marine Le Pen, candidate pour la 2e fois à la députation, est arrivée à se faire élire, ainsi que son compagnon, Louis Alliot. De son côté, le Parti Socialiste est coulé.

La nouvelle Assemblée sera profondément renouvelée, notamment parce que plus de 200 députés sortants ne se représentaient pas.

Le parti la République en Marche d'Emmanuel Macron remporte l'élection. Ses électeurs, confortés par les résultats du premier tour, se sont apparemment moins mobilisés.

Ces législatives consacrent la victoire de l'incroyable pari d'Emmanuel Macron, ancien haut fonctionnaire et banquier de 39 ans, jamais élu auparavant, qui a réussi à conquérir l'Élysée en mai grâce à un mouvement créé un an plus tôt. Très au-dessus de la majorité absolue (289). Il aura une majorité claire et nette à l'Assemblée nationale, sans l'appui du Modem. "Moi je n'y crois pas".

Une manifestation a d'ores et déjà été annoncée pour ce lundi par le "front social qui s'oppose à la refonte du code du travail". "Malgré notre élimination, la campagne menée a permis la constitution d'un groupe suffisamment important pour faire entendre nos engagements et faire valoir nos convictions", a-t-il indiqué.

Recommande: