Bayrou: le MoDem voulait "recaser un maximum de salariés"

26 Juin, 2017, 00:35 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • François Bayrou au QG de Mo Dem à Paris le 27 avril 2016

La juriste Nicole Belloubet succède de son côté au poste de ministre de la Justice à François Bayrou.

Malgré la série de démissions majeures qui frappe le gouvernement, l'objectif est maintenu d'annoncer le gouvernement Philippe 2 d'ici 18h00, ont indiqué conjointement à l'AFP l'Elysée et Matignon. Proche du chef de l'Etat, M. Ferrand est visé par une enquête préliminaire de la justice française dans une affaire immobilière.

Florence Parly, 54 ans, haut-fonctionnaire plutôt marquée à gauche -elle a été secrétaire d'Etat dans le gouvernement du Premier ministre socialiste Lionel Jospin-, va succéder au ministère des Armées à Sylvie Goulard au sein de ce gouvernement, et qui compte de nombreux techniciens. Mais l'ouverture début juin d'une enquête préliminaire sur son parti pour des soupçons d'emplois fictifs au Parlement européen a brouillé le message.

À quelques heures de l'annonce du nouveau gouvernement français mercredi 21 juin, le président du MoDem et ex-ministre de la justice François Bayrou a annoncé sa démission, ce qui est un choix tout à fait compréhensible, a déclaré Vincent Bru, nouveau député MoDem de la 6e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il présente en conseil des ministres le premier projet de loi de ce gouvernement, sur la moralisation de la vie publique, dont il avait fait son credo. Elle devrait prendre la tête du groupe MoDem à l'Assemblée nationale. Président du MoDem, il est retourné à la mairie de Pau.

Enfin, il a rejeté l'idée qu'Emmanuel Macron ait voulu se débarrasser de lui après le deuxième tour des législatives et la majorité absolue de La République en marche à l'Assemblée nationale. Plus tard, lorsqu'un autre journaliste s'est aussi risqué à l'exercice et a évoqué l'affaire au sujet du MoDem, François Bayrou ne l'a même pas laissé poser sa question: "Non Monsieur, j'ai dit que je ne m'exprimerai pas sur cette affaire et que c'était désormais l'enquête qui en trancherait, et pardonnez-moi, vous n'êtes pas enquêteur" a-t-il rétorqué.

La lune de miel entre François Bayrou et Emmanuel Macron a fait long feu. Il a également affirmé, lors d'une conférence dans l'après-midi, ne pas vouloir gêner le gouvernement, en l'exposant à "une campagne mensongère".

Compagnon de route du président Macron dans sa conquête du pouvoir, Richard Ferrand, réélu député sous la bannière du parti présidentiel, a lui aussi été poussé vers la sortie lundi.

Recommande: