L'accord de gouvernement prévoit un milliard de livres pour Belfast — Royaume-Uni

26 Juin, 2017, 14:54 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • La Première ministre britannique Theresa May devrait conclure dans les prochaines heures un accord pour constituer une alliance parlementaire avec le Parti démocratique unioniste d’Arlene Foster

Pour le moment, les détails de ce texte n'ont pas été précisés.

Le DUP compte dix députés et son soutien est indispensable pour que les Tories disposent des 326 voix nécessaires à la majorité absolue. Dans le cadre de cet accord, l'Irlande du Nord recevra un milliard de livres (1,1 milliards d'euros) supplémentaires au cours des deux prochaines années, a annoncé Anne Foster, la responsable du DUP.

La présidente du Parti démocratique unioniste (DUP) d'Irlande du Nord est de retour à Londres et espère parvenir à conclure un accord de gouvernement avec les conservateurs de la Première ministre britannique Theresa May.

Un accord qui permet à Theresa May de rester au 10 Downing Street.

Les deux partis ont laissé entendre ces dernières semaines que ce serait un accord au cas par cas et qu'il n'était pas question pour le DUP d'entrer au gouvernement.

Les Tories ont perdu la majorité absolue dont ils disposaient à la Chambre des communes lors des élections législatives anticipées du 8 juin.

Theresa May devait trouver rapidement un accord afin de pouvoir remettre sa majorité et son gouvernement en ordre de marche. "Je pense que cet accord apportera la possibilité de conclure un accord à Stormont (siège du Parlement nord-irlandais) parce qu'il aurait une influence positive sur les relations en Irlande du Nord", a expliqué Arlene Foster avant la signature formelle de l'accord. Le Parti conservateur n'avait en effet remporté que 318 sièges.

La dirigeante nord-irlandaise estime qu'un second accord, consacré celui-là au partage du pouvoir en Ulster, pourrait être conclu cette semaine.

"Le Sinn Féin a quitté le gouvernement nord-irlandais en janvier provoquant des élections en mars et une série de rendez-vous manqués pour rétablir la coalition entre nationalistes catholiques et unionistes protestants".

Recommande: