Le bilan s'élève à 88 victimes — Incendie de Londres

26 Juin, 2017, 13:31 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Incendie à Londres : qui sont les disparus ?

Le drame se double d'une nouvelle controverse politique visant la première ministre Theresa May, déjà fragilisée au moment d'entamer les négociations du Brexit avec l'Union européenne par la perte de sa majorité absolue à la Chambre des communes à l'issue des législatives anticipées du 8 juin qu'elle avait convoquées dans l'espoir d'obtenir un mandat 'fort et stable'.

Près de 600 personnes habitaient dans cet immeuble de 120 appartements.

"Cinquante-huit personnes dont on nous a dit qu'elles étaient dans le tour Grenfell cette nuit-là sont portées disparues et donc je dois tristement présumer qu'elles sont mortes", a déclaré Stuart Cundy, un haut responsable de la police de Londres, lors d'une déclaration à la presse.

Le police a ajouté que le nombre de victimes présumées mortes était encore susceptible de changer.

Incapable de donner le nombre de personnes disparues, il a dit espérer que cela n'atteigne pas "un nombre à trois chiffres". Certaines victimes pourraient n'être jamais identifiées, craignent les autorités, en raison de la chaleur dégagée par le brasier.

Le roi Mohammed VI prendra en charge les frais de rapatriement des victimes marocaines de l'incendie de la Grenfell Tower à Londres.

Face à la détresse des victimes, Theresa May a annoncé le déblocage de cinq millions de livres, ainsi qu'un relogement pour tous les sinistrés dans les trois semaines.

Les manifestants reprochent aux autorités locales de ne pas avoir entendu leurs cris d'alerte concernant la sécurité du bâtiment de 24 étages, parce qu'ils provenaient d'une population majoritairement modeste.

Mis en cause aussi, le revêtement installé l'an dernier sur la façade, qui aurait favorisé la propagation de l'incendie.

Interrogée dans la soirée sur la BBC, la Première ministre a répété qu'elle était "profondément affectée" par les récits "terrifiants" des survivants et a répété sa détermination à les aider.

Reste que pour le Guardian, "un leader qui a peur de rencontrer ses concitoyens est fini". Il s'agit de Mohammad Alhajali, un réfugié syrien de 23 ans qui étudiait l'ingénierie civile, et d'une photographe britannique de 24 ans, Khadija Saye.

"Les services diplomatiques et consulaires du Maroc à Londres ont appris que sept ressortissants marocains seraient parmi les personnes décédées dans l'incendie", indique un communiqué du ministère publié dans la nuit de vendredi à samedi. Les dons de nourriture et de vêtements sont également nombreux.

Recommande: