Le fonds américain Third Point investit 3,28 milliards de francs dans Nestlé

26 Juin, 2017, 16:24 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Marché: Third Point acquiert une participation d'1% dans Nestl

Third Point a invité le géant agroalimentaire à améliorer sa marge, à lancer un programme de rachat d'actions et à se séparer d'activités non-stratégiques.

L'arrivée du fonds activiste Third Point dans Nestlé à hauteur d'un peu plus de 1% de son capital a secoué les Places de Zurich et de Paris. Le fonds d'investissement recommande notamment au groupe suisse de céder sa participation de 23% dans L'Oréal.

Nestlé avait longtemps visé une croissance annuelle de 5 à 6 % de ses ventes (hors effets de change et de ventes ou achats d'actifs) qu'il tenait avec fiabilité, au point de l'appeler lui-même le "modèle Nestlé".

Cette prise de participation survient alors que Mark Schneider, transfuge du groupe de santé allemand Fresenius, tente de relancer la croissance de Nestlé, qu'il dirige depuis janvier.

Le fonds l'a toutefois exhorté à mettre en place un plan d'action audacieux pour s'attaquer à une "culture statique" chez Nestlé, tout en soulignant qu'il avait pu discuter avec ses dirigeants. Il l'a néanmoins appelé à garder également un oeil sur des acquisitions ciblées sur des produits à fort potentiel de croissance.

"Third Point a investi dans Nestlé dans la mesure où nous avons reconnu un ensemble de conditions qui le rendent mûr pour une amélioration et le changement", a-t-il cependant écrit.

Dans une lettre, Third Point affirme avoir l'intention d'encourager la direction du groupe helvétique à améliorer la productivité, redistribuer des capitaux aux actionnaires, refonder le portefeuille et monétiser la participation de Nestlé dans L'Oréal.

Le titre Nestlé s'adjuge 4,26% à 85,60 francs à 8h22 GMT après un pic à 85,95 francs. Le groupe n'a pas souhaité s'exprimer davantage au sujet de la participation de Daniel Loeb.

En février, lors de la présentation des résultats annuels, le nouveau patron avait dit vouloir poser "les bases d'une croissance saine" pour Nestlé, sans entrer dans les détails de ses projets.

"Le diagnostic de Third Point est sans concession", a réagi Jean-Philippe Bertschy, analyste chez Vontobel, dans une note.

Recommande: