Libération du Nobel de la paix Liu Xiaobo atteint d'un cancer — Chine

26 Juin, 2017, 18:03 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Chine: libération du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, atteint d'un cancer

Il est atteint d'un cancer du foie, en phase terminale.

Le Prix Nobel de la paix 2010, l'intellectuel et dissident chinois Liu Xiaobo, a obtenu une libération conditionnelle pour raison médicale par les autorités chinoises, annonce son avocat, lundi 26 juin.

'Il est désormais soigné à l'hôpital de Shenyang (dans la province de Liaoning, nord-est)', a déclaré lundi son avocat Mo Shaoping. "Un prix Nobel de la paix va mourir des suites de sa détention, s'alarme son ami de longue date Jean-Philippe Béja, qui a traduit ses écrits en français (1)". Réjouissant le monde de la dissidence et de la lutte pour les droits de l'homme en Chine, ce prix avait irrité Pékin, qui jugea que le comité Nobel s'était "discrédité " en choisissant un trublion "contre-révolutionnaire", très engagé depuis des années.

En 1989, de retour des Etats-Unis, où il avait enseigné à l'Université Columbia de New York, cet enseignant de l'Université normale de Pékin, participe au mouvement démocratique de la place Tiananmen, déclenché par les étudiants. Diplômé de l'Université de Jilin dans le nord de la Chine, il a eu à l'époque la rare chance de sortir de son pays. Il avait fait deux ans de prison pour sa participation aux manifestations prodémocratiques de 1989. Arrêté, il avait à ce moment passé un an et demi en prison, sans jamais avoir été condamné.

Plutôt critique des valeurs traditionnelles chinoises qui imposent respect et obéissance au pouvoir, il publie de nombreux articles dénonçant le système de parti unique et appelle à des réformes démocratiques.

Enfermé dans un camp de rééducation "par le travail" entre 1996 et 1999 et exclu de l'université, il était devenu l'un des animateurs du Centre indépendant Pen Chine, un regroupement d'écrivains. Même si la plupart de ses œuvres ne sont pas publiées en Chine, elles trouvent des éditeurs dans l'ancienne colonie anglaise de Hong Kong. Mais l'amélioration du niveau de vie, la garantie d'avoir à manger et se vêtir ne sont pas à ses yeux suffisants.

- Sort de son épouse - La libération de Liu Xiaobo n'a pas été évoquée par les médias chinois et l'accès aux pages faisant apparaître son nom était bloqué par les moteurs de recherche des réseaux sociaux locaux.

Il sera signé par 300 intellectuels chinois qui seront un peu plus tard "invités à boire le thé", autrement dit interrogés par la sécurité publique.

Depuis, les multiples demandes de libération lancées par les États-Unis ou l'Europe, comme par d'anciens Nobel, ont toujours reçu une fin de non-recevoir de la part de Pékin.

Brièvement hospitalisée pour des problèmes cardiaques en 2014, elle restait lundi assignée à résidence à son domicile pékinois, où elle est privée de quasiment tout contact avec l'extérieur, selon un chercheur d'Amnesty International.

Recommande: