Rafael Nadal puissance 10 — Roland-Garros

26 Juin, 2017, 16:59 | Auteur: Lucien Wathelet
  • Niveau lob Nadal n'est pas mal non plus

Il l'a fait Rafael Nadal l'a remporté, ce dixième titre à Roland-Garros. L'exploit est d'autant plus retentissant que l'Espagnol n'avait plus gagné sur ses terres, sur " sa " terre, depuis trois ans. Vainqueur dimanche, Nadal enregistre l'arrivée sur son compte en banque de la coquette somme de 2,1 million d'euros. Il laisse définitivement derrière lui Pete Sampras (14).

Vexé d'être évincé de son piédestal, le souverain déchu est reparti en campagne.

La première subie face à Robin Soderling en 8e de finale de l'édition 2009 de Roland-Garros, alors qu'il avait les genoux en compote et qu'il était affecté par la séparation de ses parents, la deuxième en quart de finale à Paris en 2015 à Paris face à un Novak Djokovic quasi injouable. Si Roger Federer l'avait arrêté en finale (comme en avril à Miami), ce niveau de performance annonçait une montée en puissance une fois venue la saison de l'ocre, la surface où son jeu donne sa pleine mesure. "Mais il y a trois semaines, il y avait beaucoup de doutes dans mon esprit", a rappelé Stan Wawrinka, qui n'avait gagné que deux matches en trois tournois joués sur terre battue avant de débarquer à Genève.

Un an après sa première demi-finale à Paris, Thiem, l'Autrichien de 23 ans a changé de stature. Et c'était du jamais vu à Roland-Garros depuis 2008 et la défaite de Fabrice Santoro contre David Ferrer sur le même score. "C'est le tournoi le plus important de ma carrière", a dit le vainqueur aux spectateurs du Central, qui l'ont adopté après lui en avoir longtemps voulu de martyriser leur chouchou Roger Federer (5 fois, dont 4 en finale). Le sentiment que j'ai est indescriptible. L'adrénaline que je ressens est impossible à comparer avec un autre endroit.

Nadal va remonter à la deuxième place mondiale dès lundi. Le Suisse est plus assidu que l'Espagnol sur Instagram puisqu'il a publié 353 photos et vidéos depuis son premier post le 13 décembre 2012.

Du côté des journaux catalans, on vante évidemment le 10 sacre de Rafael Nadal.

Nadal a été éblouissant de maîtrise. Commettant peu de fautes, il a mis en échec les tentatives du Suisse pour prendre l'initiative en début de rencontre.

Nadal a rendu une copie presque immaculée: 12 fautes seulement dans tout le match, dont seulement quatre avec son revers à deux mains, redevenu une arme comme son service. Wawrinka n'a eu qu'une occasion de break (manquée).

Après la finale dames brillamment remportée par la Lettone Jelena Ostapenko contre la Roumaine Simona Halep (4-6, 6-4, 6-3), place à la finale messieurs en ce dimanche 11 juin. La suite n'a été qu'une formalité face à un rival rapidement découragé.

Le Majorquin aura une semaine pour savourer son triomphe avant de commencer la saison sur herbe, au Queen's.

Recommande: