Article retiré, démissions: mauvaise passe pour CNN

28 Juin, 2017, 12:09 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Trois journalistes de CNN démissionnent après une enquête sur un proche de Trump

Comme le rapportait lundi l'agence américaine AP, trois journalistes de CNN ont été amenés à démissionner à la suite d'un article pointant des liens entre un fonds d'investissement russe et un proche conseiller du président Trump.

Depuis son entrée en politique, Donald Trump était devenu la " bête noire " de la plupart des médias américains, un peu comme Binyamin Netanyahou en Israël.

L'histoire n'a jamais été reprise en ondes par CNN.

L'article dépublié s'interrogeait sur les liens entre Scaramucci et le PDG d'un Fonds d'investissement russe (RDIF), Kirill Dmitriev Les deux hommes s'étaient rencontrés lors du 46e Forum économique mondial de Davos en janvier, à la veille de l'investiture de Trump. Ont également démissionné le rédacteur en chef du service qui a édité l'enquête, Eric Lichtblau, ainsi que son supérieur direct, Lex Haris. Anciennement au New York Times, Eric Lichtblau avait notamment reçu le prix Pulitzer en 2006. Une enquête très forte qui aurait pu bousculer le gouvernement, mais le problème, c'est que le journaliste ne citait qu'une seule source anonyme.

"Ils ont pris le faux média CNN la main dans le sac", a-t-il poursuivi, "mais qu'en est-il de NBC, CBS et ABC (trois grandes chaînes nationales)?" "CNN a dû retirer un gros article sur la "Russie", trois employés ont été poussés à la démission". L'article a été dépublié le lendemain, et à la place, CNN a adressé un message d'excuses à Anthony Scaramucci. Mais devant la légèreté du dossier, et les fermes démentis de tous les protagonistes impliqués, CNN a purement et simplement supprimé l'article de son site, avant de s'excuser auprès d'Anthony Scaramucci.

Il s'agissait notamment de rivaliser avec le New York Times, le Washington Post et, dans une moindre mesure, Politico et le Wall Street Journal, qui ont tous renforcé leurs équipes d'investigation pour couvrir la nouvelle administration Trump.

Recommande: