Budget : Ce trou de 9 milliards qui inquiète la Cour des comptes

28 Juin, 2017, 17:37 | Auteur: Sebastien Chopin
  • MACRON RABOTE LES COMPTES PUBLICS POUR ASSEOIR SA CRÉDIBILITÉMACRON RABOTE LES COMPTES PUBLICS POUR ASSEOIR SA CRÉDIBILIT

Mais le ministre de l'Économie est resté impassible, il n'a pas commenté ce chiffre, demandant à être patient: le déficit public pour 2017 est en effet en train d'être recalculé par la Cour des Comptes, et son rapport sera rendu jeudi.

Et si l'état de grâce présidentiel prenait fin demain?

"Je recommande, même si c'est une lecture un peu plus aride, de lire le rapport de la cour des comptes qui sortira jeudi pour avoir les chiffres exacts", a déclaré le ministre.

Selon le Canard Enchaîné, l'audit de la Cour des comptes évalue ainsi à neuf milliards d'euros le gouffre à combler pour atteindre les prévisions du gouvernement Valls sous l'égide de François Hollande pour cette...

En 2016, le déficit s'est élevé à 3,4% du PIB.

Un chiffre déjà évoqué par TF1 lundi soir mais que le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a refusé de commenter et également avancé mardi dans un article publié par le site internet des Echos. Michel Sapin et Christian Eckert, respectivement ministres des Finances et du Budget en poste à cette époque, tablait sur une prévision de déficit 2017 à 2,8% du Produit intérieur brut (PIB). Selon Le Canard enchaîné d'aujourd'hui, la Cour des comptes a établi qu'il manquait 9 milliards d'euros (10,2 milliards de dollars) pour boucler le budget 2017.

Le programme économique d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle repose sur un déficit public à 3% du PIB à fin 2017 - un niveau comparable aux prévisions des grands organismes internationaux - et prévoit de maintenir le solde public sous ce seuil des 3% (hors mesures exceptionnelles) tout au long du quinquennat. Le gouvernement, qui a commandé ce rapport à la Cour des comptes afin de disposer d'une publication "transparente", a multiplié ces dernières semaines les messages alarmistes, laissant présager un serrage de vis budgétaire en 2017 et un possible report de certaines réformes promises pour 2018.

Recommande: