Des strip-teaseuses dans une prison créent le scandale — Johannesburg

28 Juin, 2017, 17:39 | Auteur: Djeferson Maurice
  • La prison connue sous le nom de

Les clichés, qui ont fait le tour de la Toile, ont provoqué un gros scandale en Afrique du Sud.

Trois femmes vêtues uniquement de body et de bottes en cuir noirs enlacent un homme en tenue de prisonnier dans la cour d'un centre de détention devant une foule de surveillants et de détenus.

Ces photos ont soulevé l'ire des Sud-Africains qui jugent "qu'il s'agit de la pire punition de l'histoire".

Les autorités ont authentifié les images et le lieu avant d'expliquer que les photos ont été prises lors d'une journée d'animation le mercredi 21 juin.

On aperçoit trois femmes sur l'une des photos mais en réalité, il s'agirait d'une troupe de six danseurs, appelés "Sexy Lingerie and Boys from Mofolo".

"Après enquête préliminaire, au moins 13 responsables officiels vont recevoir une lettre leur signifiant que nous réfléchissons à leur suspension", a déclaré le patron des services pénitentiaires, James Smalberger.

Ce show à caractère sexuel "est une évidente violation de notre politique de sécurité. C'est un type de comportement inacceptable", a poursuivi M. Smalberger. "C'est un outrage et une gifle en pleine figure des victimes de crime", tweetait pour sa part "SA Crime Fighters", une association de lutte contre la criminalité. Pour l'heure, les réactions d'internautes sud africains se sont multipliées sur Twitter, sous le hashtag #PrisonStrippers (#Stripteaseusesenprison). Certains estiment avoir été attristés du fait que des criminels aient eu droit à des séances de strip-tease, comme s'ils étaient félicités pour les atrocités qu'ils avaient commises: "Ils ont violé la loi et ils ont droit à un strip-tease ".

Recommande: