Le mariage gay légalisé dans une vingtaine de pays

28 Juin, 2017, 15:26 | Auteur: Phil Beauvilliers

Cette accélération du calendrier ne fait pas du tout les affaires d'Angela Merkel et de son camp conservateur: ils auraient préféré un vote sur cette question, politiquement sensible pour eux, qu'après les élections législatives du 24 septembre.

Dans une interview accordée dans la soirée au magazine féminin Brigitte, organisée en direct dans un théâtre de Berlin, la chancelière s'est dite ouverte pour la première fois à un vote "en conscience" des députés allemands sur le mariage entre personnes du même sexe. En effet, une partie des députés de la CDU y sont favorables, leurs voix viendraient donc s'ajouter à celles de tous les partis actuellement représentés au Bundestag qui font campagne en faveur du mariage gay, estiment les médias d'outre-Rhin. Un moyen pour lui de reprendre la main dans la campagne, alors qu'il est à la traîne dans les sondages. L'un d'eux, Stefan Kaufmann, a parlé de propos "libérateurs" de la chancelière. En revanche - stratégie électorale oblige - elle a décidé de ne pas imposer son opinion aux élus de son parti.

En se prononçant en faveur d'un libre choix, Angela Merkel ouvre la voie à une légalisation au cours de la prochaine législature. En reconsidérant sa position sur la question, Angela Merkel a pris son rival de court.

Dans ces conditions, "je ne peux plus aussi facilement argumenter avec le bien-être de l'enfant", a-t-elle convenu lundi soir.

Jusqu'ici, son parti démocrate-chrétien (CDU) s'est opposé à la légalisation du mariage gay, pour ne pas froisser la frange la plus conservatrice de son électorat et ne pas entrer en conflit avec son allié bavarois, l'Union chrétienne-sociale (CSU), très traditionaliste sur les questions de société.

L'enjeu est donc crucial pour la chancelière, favorite pour un quatrième mandat mais qui, compte-tenu du scrutin proportionnel, aura besoin d'un allié au gouvernement.

Nombres de pays d'Europe occidentale se reposent sur leurs lauriers en ce qui concerne les droits des homosexuels et ne prennent pas les mesures nécessaires pour les transsexuels et intersexués. Les Sociaux-démocrates, comme les Libéraux du centre-droit font de l'autorisation du mariage homosexuel en Allemagne une condition pour participer à une coalition avec Angela Merkel dans le prochain gouvernement.

Recommande: