Pas de prison pour l'amante de Calais

28 Juin, 2017, 15:47 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Béatrice Huret chez elle le 7 juin 2017 à Wierre-Effroy dans le Pas-de Calais

Veuve depuis 2010 d'un mari policier, Béatrice Huret, 44 ans, avait vu sa vie basculer début 2015 lorsqu'elle avait pris en stop un jeune Soudanais pour l'accompagner à la "Jungle". Le parquet de Boulogne-sur-Mer a décidé de faire appel dujugement du tribunal de cette ville, mardi, qui a dispensé de peine cette femme de 44 ans, jugée pour avoir aidé un migrant iranien à gagner l'Angleterre par bateau, a-t-on appris ce mercredi de sources concordantes.

Après avoir acheté sur le "Bon coin" un bateau, inscrivant sur la carte grise le nom de son défunt grand-père, elle organise avec Laurent C., autre prévenu, la traversée le 11 juin 2016 au départ de Dannes, entre Le Touquet et Boulogne, avec deux autres passagers iraniens. "Je ne vois pas comment on va pouvoir retenir la bande organisée", a indiqué à l'AFP Me Marie Hélène Calonne, qui plaidera la relaxe. Le parquet a confirmé dans la foulée cette décision, qui concerne, a-t-il précisé, "les quatre prévenus". Des actions pour lequelles le ministère public avait requis un an de prison avec sursis.

Après avoir perdu sa trace, elle accepte des mois plus tard via une connaissance de la "Jungle" d'accueillir Mokhtar et un autre Iranien à son domicile, où elle vit avec sa mère, 76 ans, et son fils Florian, 19 ans. Les enquêteurs avaient notamment mis la main sur 16.000 livres (18.000 euros) provenant de deux passages de migrants.

Ghizlane M. a été condamnée à six mois d'emprisonnement avec sursis.

Dans son réquisitoire, Mme Gourlin est longuement revenue sur la dangerosité de la traversée du détroit du Pas-de-Calais, une sorte d'autoroute maritime avec des courants très dangereux. Elle décide alors de s'y rendre régulièrement comme bénévole. Elle est bouleversée par la manifestation d'un groupe d'Iraniens qui s'étaient cousu la bouche pour protester contre le démantèlement d'une partie du camp. Elle ressent "un coup de foudre" pour l'un d'eux, Mokhtar, leur porte-parole, alors âgé de 35 ans, converti au christianisme.

Béatrice Huret tombe amoureuse de Mokhtar, qui rêve de vivre en Angleterre. Les "bouches cousues" sont "d'une détermination absolue, c'est dire le peu de moyens qu'elle peut avoir pour les dissuader" de tenter la traversée, a souligné Me Calonne. Les trois hommes seront sauvés in extremis par les garde-côtes britanniques. En outre, Béatrice Huret aurait déposé deux autres Iraniens dans un bois à Zoteux (Pas-de-Calais) à proximité de camions mi-juillet, bien après le passage de Mokhtar.

"Retentissement médiatique"En 2016, plus de 5.000 migrants sont morts en Méditerranée dans des rafiots. (.) Il est hors de question qu'on doive ramasser des cadavres sur les plages du Pas-de-Calais", a dit la procureur".

Recommande: