Soldes: Le Maire veut ouvrir une concertation

28 Juin, 2017, 13:54 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Les commerçants français aimeraient décliner ce qui se fait en Angleterre pour dynamiser les soldes d'ét

Concurrencés par les promotions toute l'année, les soldes font de moins en moins recette. C'est parti pour 8 semaines de soldes (du 28 juin au 8 août à minuit) durant lesquelles vous aller pouvoir profiter de nombreux produits à petits prix.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, inaugurera symboliquement cette période aux Galeries Lafayette du boulevard Haussmann, à Paris.

Il a annoncé l'ouverture d'une "concertation avec tous les acteurs du commerce", dans le but "de revoir et d'améliorer" l'organisation des périodes de soldes.

25%. Toujours selon ce sondage Toluna pour LSA, 25% seulement des Français ont différé des achats depuis plusieurs semaines ou mois, un chiffre en baisse de 1,8 point par rapport à l'an dernier. Ce qui représente environ 2,2 millions d'acheteurs en moins. Cela va ainsi de 189 euros pour l'Ifop (+13 euros) à 318 euros pour Yougov (+18 euros).

Mais plus d'un Français sur deux (52 %) admet ne pas savoir encore quelle enveloppe il va consacrer à ses emplettes.

Entre un tiers (36 %) et la moitié (51 %) des Français déclarent prévoir de participer à ces événements avant-soldes.

Alors, pour tenter de raviver l'attrait de l'événement, les commerçants multiplient les attentions: petit-déjeuner offert aux premiers clients, prise en charge des courses en Uber pour ramener ses paquets à la maison. Certains comme les centres commerciaux Hammerson (O'Parinor, Italie 2...) jouent la carte de l'animation, en proposant des cartes cadeaux à leurs clients se présentant en maillot de bain, tongs et paréo.

Beaucoup de professionnels veulent néanmoins rester optimistes, comptant sur la météo pour réchauffer les envies de shopping.

Avec un début des rabais fixé au 28 juin, soit quelques jours avant les grands départs en vacances d'été, ils craignent que cette année les soldes ne soient vite oubliés. Bernard Morvan estime qu' "il faudrait quatre périodes de soldes à la place des deux actuelles, deux périodes en automne/hiver et deux autres au printemps/été".

"On pourrait également travailler à un raccourcissement de la période" et "à une meilleure articulation avec le commerce en ligne", a-t-il affirmé. Elle demande par ailleurs la mise en place d'un nouvel "événement promotionnel attractif" sur 3 ou 4 jours en novembre ou à la rentrée pour redynamiser les ventes.

Recommande: